Savoir-faire Linux ouvre un centre d’expertise en ingénierie logicielle libre et systèmes embarqués à Rennes

Rennes, le 30 novembre 2017 – Savoir-faire Linux est fière d’annoncer l’installation à Rennes d’un centre d’expertise en ingénierie logicielle libre et systèmes embarqués pour desservir ses clients français et européens.

Savoir-faire Linux s'installe à RennesSavoir-faire Linux est une entreprise québécoise experte en technologies libres et open source, leader au Canada et implantée en France depuis 2014. Elle a installé cet été son équipe au sein du nouvel espace collaboratif la NewsRoom, situé en plein cœur de Rennes, avec l’aide de Bretagne Commerce International et Business France. Cette équipe de démarrage a comme mission d’offrir son expertise en Linux embarqué et en technologies broadcast pour les acteurs de l’ingénierie produits, de la télé numérique, des systèmes mobiles et embarqués et de l’IoT.

Ce pôle Rennais travaille en synergie avec les équipes canadiennes pour offrir, à travers une approche nord-américaine, un haut niveau d’expertise à chaque cycle de développement et apporter une vision audacieuse sur des solutions matérielles et logicielles répondant aux besoins d’innovation et de rapidité de développement, de la phase d’idéation à la mise en marché.

Rennes, un choix stratégique

Cette installation à Rennes est un choix stratégique puisque Savoir-faire Linux mise sur son écosystème régional, riche en talents et en entreprises axées sur l’innovation pour développer son réseau. « Depuis notre arrivée en France en 2014, nous avons pu constater que notre double culture française et nord-américaine était porteuse d’innovation pour nos clients. Lors de l’International Broadcasting Convention au mois de septembre à Amsterdam, nous avons rencontré plusieurs entreprises de l’écosystème rennais et pu ainsi confirmer la pertinence de notre investissement. C’est dans cette logique d’expertise et de double culture que nous avons voulu constitué notre équipe de démarrage » explique Christophe Villemer, vice-président exécutif de Savoir-faire Linux et directeur général de la filiale France.

Éloi Bail, ingénieur Produits Senior qui après 5 ans chez Savoir-faire Linux au Canada, démarre cette aventure dans sa Bretagne natale : « Mon expérience au Canada, notamment dans le secteur industriel, du transport et du broadcast et notre réseau outre-Atlantique est un atout majeur pour pousser l’innovation, optimiser les coûts de développement et les cycles de production chez nos clients. » précise-t-il.

Une expertise pointue des communautés open source et des processus d’innovation

Savoir-faire Linux et ses ingénieurs en logiciels libres
Savoir-faire Linux et ses ingénieurs en logiciels libres

Forte d’une équipe multidisciplinaire de plus de 120 ingénieurs et développeurs, la compagnie s’appuie sur 18 ans d’expérience et de nombreuses contributions au noyau Linux (29e contributeur mondial en septembre 2017) ainsi que sur de nombreux projets open source tels que Buildroot, Uboot, Qt, Yocto ou GStreamer. Parmi ses dernières réalisations, Savoir-faire Linux collabore avec le télé-diffuseur Radio-Canada pour mener des contributions importantes au framework multimédia FFmpeg, dont les avancées ont été présentées en septembre dernier à l’IBC d’Amsterdam.

Ces solides liens avec les communautés ainsi que son intérêt pour les technologies innovantes comme la Blockchain et la robotique confère à Savoir-faire Linux une place privilégiée pour accompagner ses clients français vers une stratégie d’innovation ouverte et le développement de leurs nouveaux produits. Gilles Doffe, ingénieur Produits Senior, qui a rejoint Savoir-faire Linux avec plus de 10 années d’expérience dans le bassin rennais, précise à ce sujet qu’il a « choisi d’intégrer Savoir-faire Linux pour les valeurs d’innovation qu’elle défend, son implication dans l’open source, son approche novatrice du service et son soucis de la qualité. Sa solide expérience dans des domaines pointus comme le transport, l’industriel et la télé-diffusion en fait une nouvelle offre de choix en France et en Europe ».

Le réseau French-Tech

En tant qu’entreprise engagée et passionnée, Savoir-faire Linux souhaite participer activement au dynamise territorial. Forte de son rôle actif dans Bleu Blanc Tech, la French Tech à Montréal, l’entreprise franco-québécoise souhaite s’impliquer localement dans la French Tech Rennes Saint-Malo et sera notamment partenaire de la Digital Tech qui se tiendra les 7 et 8 décembre à Rennes et y co-animera un atelier sur les technologies Blockchain et les smart-contracts.

Le logiciel de communication Ring 1.0 fait son apparition sur Android TV

Ring continue de surprendre ! Il est désormais offert sur les télévisions intelligentes et box sous Android TV. Ring devient ainsi le seul logiciel de communication disponible sur le Google Play Store Android TV, depuis l’arrêt du support et de la version TV de Skype en juin 2016. Cette offre est une déclinaison de l’application Ring, déjà disponible sur différents dispositifs tels que mobiles, tablettes, Mac et PC.

Disponible sous la licence GPLv3+, Ring est un logiciel de communication libre, distribué et universel. Les utilisateurs de Ring peuvent communiquer de différentes façons, en l’utilisant comme un téléphone, un outil de partage de médias (audio et vidéo), une messagerie, ou encore comme un socle de communication pour les objets connectés. Souvent perçu comme une alternative libre et open source à Skype, le succès et la différenciation de Ring reposent notamment sur l’utilisation d’un réseau distribué et décentralisé afin de garantir une très haute confidentialité et une meilleure protection de la vie privée des utilisateurs. En développement continu, le projet, devenu paquet GNU en 2016, bénéficie de l’appui d’une communauté de contributeurs à travers le monde et de la Free Software Foundation.

Repenser Ring pour Android TV

Afin d’offrir la meilleure expérience utilisateur, les développeurs ont retravaillé l’interface de l’application Ring Android pour s’adapter aux standards Android TV. Pour obtenir le résultat actuel, il a été nécessaire de repenser l’ergonomie  ainsi que la navigation au sein de l’application Ring pour fonctionner avec une télécommande et les composants graphiques offerts par la plateforme.

Le pattern d’architecture mis en œuvre dans l’application Ring Android a permis aux développeurs de mutualiser toute la partie métier et données de la version mobile et de se concentrer sur la partie interface graphique.

Les contraintes d’utilisabilité ont conduit les développeurs à se concentrer sur des fonctionnalités clés comme :

  • la recherche de contact
  • l’appel audio-vidéo en ligne
  • l’affichage d’écran partagés de votre interlocuteur

Ces fonctionnalités demeurent réduites, mais le développement se poursuit pour offrir dans les prochaines semaines, des possibilités d’usage élargies. Ring s’intègre pour l’instant aux  télévisions intelligentes et box sous Android TV, comme un logiciel de communication audio/vidéo simple et intuitif, dédié à un usage familial mais aussi professionnel, en se substituant aux téléphones de conférence dans les salles de réunion.

Ring sur Android TV dans les bureaux de Savoir-faire Linux

Aidez-nous à améliorer Ring !

Ring s’améliore sans cesse pour offrir le meilleur de la communication. Comme le logiciel est en processus de développement actif, quelques bugs subsistent toujours et de nombreux défis attendent encore notre équipe de développeurs. Les évaluations que nous fournissent la communauté d’utilisateurs, de testeurs et développeurs sur la qualité et l’utilisation de la plateforme sont essentielles pour nous aider à identifier les problèmes, à les résoudre et à améliorer l’expérience.

Pour la sortie de Ring sur Android TV, nos questionnements se portent sur la compatibilité des systèmes et des caméras Web autres que Logitech ainsi que sur le matériel NVHI. Aussi, nous encourageons les curieux, utilisateurs et passionnés de logiciels libres à tester Ring sur différents supports et dans différents environnements. Votre expérience a été une réussite ? ou des crashs subsistent avec votre matériel ? Faites-nous part de vos commentaires en écrivant à Ring@savoirfairelinux.com. Vous participerez vous aussi à l’amélioration de Ring !

Téléchargez Ring sur Android TV

Si vous souhaitez essayer cette nouvelle expérience de communication, sachez que Ring est dès à présent disponible en téléchargement gratuit sur le Google Play Store

Revue de presse Inno #6

Design

Atomic Design

Par Patrick Bracquart 

Depuis l’avènement du web, on parle de conception de pages web. Ce terme, hérité du domaine imprimé, démontre bien la considération du contenu web depuis les années 90 : une architecture composée de pages consultables, comme un livre. 
Or, depuis maintenant quelques années, la multitude de plateformes disponibles pour consulter du contenu web ne cesse d’augmenter et de se complexifier. De l’ordinateur au mobile en passant par la télévision ou encore les montres intelligentes, il est devenu clair que le concept de design et de structure de pages web est obsolète. 

 

L’atomic design, terme inventé par Brad Frost, est une nouvelle méthodologie de design. Au lieu de penser son contenu comme une page, chaque élément de design est conçu en partant du plus petit élément (comme un call to action) vers un ensemble plus grand. On part de l’atome pour créer une molécule et elles s’assemble pour créer un organisme web cohérent et modulable. 

Chaque atome étant placé individuellement dans une librairie, l’atomic design est un gain de temps et de cohérence en plus d’une mise à jour simplifiée.

Pour en savoir plus :

Développement web

Makefile ou comment éviter de réinventer la roue

Par Samuel Sirois

Après m’être absenté pendant quelques années de la partie frontale des applications web, j’ai été récemment appelé à replonger dans ce monde à travers deux projets auxquels je collabore. Une belle occasion de revisiter mes idées préconçues et mes vieilles habitudes de travail puisqu’une base de code déjà existante et utilisant les derniers outils à la mode est présente sur mon poste après le git clone initial.

Ouf ! Ça bouge vite sur la première ligne ! De nouvelles versions d’ECMAScript supportées par les clients Web modernes, une plénitude de pseudo-langages basés sur JavaScript, la multiplication des pré-processeurs CSS… Que dire de tout ces moteurs de production maintenant disponibles spécifiquement développés par et pour les développeuses et développeurs JavaScript ?

Avec toutes ces merveilles, ces derniers (les moteurs de productions) deviennent essentiels pour éviter que l’effort nécessaire pour agréger, minifier, lier, compiler ?!, tous ces fichiers ne viennent pas annuler les gains en efficacité d’avoir dorénavant les outils nécessaires à la création d’applications web modernes.

Je me questionne tout de même à savoir s’il n’y a pas eu un petit manque de communication entre celles et ceux qui ont plus récemment eu ce besoin dans leurs projets (les développeuses et développeurs de la partie frontale) et celles et ceux qui ont déjà eu ces mêmes besoins et qui ont trouvé une solution (pas la seule) à ce problème depuis les années soixante-dix !

Je n’ai jamais ressenti le besoin d’utiliser ces outils modernes, connaissant déjà Make et ayant déjà été confronté à de nouvelles solutions à la mode à la fin du siècle dernier, j’ai finalement fait marche arrière pour revenir à ce qui fonctionnait déjà. Évidemment, je me fais un devoir de rédiger manuellement les Makefiles des projets auxquels je participe et je n’hésite pas à entretenir cet outil.

Réinventer la roue, pour refaire les mêmes erreurs ou pour vraiment améliorer la situation ? Quelques liens intéressants pour vous faire votre propre opinion :

Contribution

Des contributions au Inno Hackest

Devant le succès des après-midis de contributions, l’équipe a décidé de renforcer l’activité et de bonifier sa formule. Dorénavant, ces après-midis auront lieu aux deux semaines sous le nom de « Hackfest ».

 

Nos premiers Hackfest

 

 

Par petits groupes de personnes, jamais tout seul, nos SFLiens ont l’opportunité de se former sur de nouvelles technologies, de contribuer à des projets qui leur tiennent à cœur ou à travailler sur de nouveaux « side project ».
On y retrouve pêle-mêle des initiations à la réalité virtuelle comme la réalisation d’une simulation de chute de Domino avec le moteur physique Unity et l’Oculus Rift, un atelier sur la technologie Blockchain et l’étude du cas concret de l’annuaire des usernames de Ring, la réalisation de POC et de prototypes par exemple sur des bases de données orientées document.

Review Upgrade

Par Maxime Turcotte

La page du rapport d’analyse de migration de Drupal 8, sur laquelle sont répertoriés les modules qui seront migrés et ceux qui ne le seront pas, avait grand besoin d’une refonte afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Durant notre après-midi hackfest, j’ai écrit une première version d’un correctif qui réutilise certains éléments de design du tableau de bord d’administration. Ainsi, en ajoutant simplement quelques icônes, il est beaucoup plus facile de voir d’un seul coup d’œil ce qui requiert notre attention.

Et si votre avenir était au Québec ?

Le 25 et 26 novembre prochain, Savoir-faire Linux sera présente aux Journées Québec à Paris pour dénicher les perles rares et les pousser à rejoindre l’aventure québécoise !

Et si votre avenir était au Québec

Les Journées Québec, des rencontres gagnantes

Organisées à Paris par le gouvernement du Québec et ses partenaires, les Journées Québec permettent chaque année des professionnels de rencontrer et d’échanger avec de nombreux employeurs québécois à la recherche de nouveaux talents. En cette période de plein emploi dans la belle province, plusieurs dizaines d’entreprises québecoises recherchent de nouveaux employé(e)s parmi de nombreux secteurs comme la santé, l’informatique, le jeu vidéo ou l’informatique.

Tentez l’aventure avec Savoir-faire Linux

Aujourd’hui, c’est notre croissance que nous mettons à l’honneur ! De nouveaux talents sont nécessaires pour renforcer nos équipes et répondre aux besoins grandissants de nos clients. Fervent défenseur du logiciel libre et expert des langages et outils open source depuis près de 20 ans, Savoir-faire Linux est aujourd’hui spécialisée en technologies de l’information, objets connectés et ingénierie logicielle au Québec. Forte d’une équipe multidisciplinaire de plus de 120 experts de 24 nationalités différentes dans 5 villes et sur 2 continents, Savoir-faire Linux fournit des services à plus de 500 organisations à travers le monde, dont l’Université Paris-Dauphine, Radio-Canada, General Electric, Alstom, Défense Canada, etc.

Aventurier et passionné des TICs !
Vous cherchez un tremplin pour votre carrière ? Toucher à tout dans votre domaine ? Découvrir de nouveaux horizons ?  ….. Les 3 ? Rejoignez-nous !

Savoir-faire Linux est à la fois un expert en innovation ouverte et un acteur important dans le monde du libre. La compagnie a bâti sa notoriété et son expertise par le biais de nombreuses contributions à des projets libres et éducatifs et par la mise en place d’alliances stratégiques avec de nombreux acteurs de l’open source tels qu’Odoo, Red Hat, Liferay, Microsoft et la Linux Foundation.

L’entreprise place l’expertise de ses équipes au cœur même de son offre de services et encourage une culture de la collaboration et du partage de connaissances qui permet à ses employés d’apprendre les uns des autres et de rayonner dans leurs communautés… Le tout dans un environnement de travail stimulant offrant de nombreux avantages.

L’entreprise donne un large éventail de possibilités d’emploi à différents niveaux de l’organisation, à Montréal et à Québec. Voici un échantillon :

Vous pouvez aussi retrouver toutes nos offres sur site carrières à l’adresse suivante : carrieres.savoirfairelinux.com

Comment participer aux Journées Québec ?

Pour participer aux Journées Québec et rencontrer les équipes de Savoir-faire Linux, rien de plus simple, il suffit de vous inscrire sur le site web de l’événement à l’adresse suivante : http://journeesquebec.gouv.qc.ca/candidats.html puis d’y créer votre profil. Par la suite, vous pourrez consulter les offres d’emplois proposées et soumettre votre candidature.

Si vous êtes retenu, une invitation vous sera envoyée et vous permettra d’accéder à l’événement et de passer une entrevue avec Savoir-faire Linux sur place.

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site des Journées Québec : http://journeesquebec.gouv.qc.ca/candidats.html#haut

Revue de presse Inno #5

Développement Web

Node.js publie la branche 8.x en LTS

Le calendrier de publication de Node.js planifie des mises à jour sur le support à long terme (LTS) chaque octobre normalement, et cette année ne fera pas d’exception. Node.js offre aux développeurs un joyeux cadeau d’Halloween cette année en qualifiant sa version actuelle (8.x) comme une version LTS stable. Cela signifie que les fonctionnalités qui ont été à la fine pointe du développement depuis le début de l’année 2016 ont finalement été rendues disponibles aux utilisateurs qui ont besoin de l’environnement stable et bien testé qui leur est offert par une version LTS.
 

Les nouvelles fonctionnalités très attendues de Node.js 8.x incluent le support au complet pour async / await dans le noyau même de Node.js, des mises à jour au moteur V8, une implémentation HTTP / 2, une nouvelle version de NPM qui permet le versionnage des paquets par épinglage avec les lockfiles, et bien plus encore.

Pour en savoir plus :

Mobile

Firebase Dev Summit

Le Dev Summit de Firebase vient de se terminer et plusieurs annonces ont été faites:
 
Suite au rachat de Fabric par Google, Crashlytics va être intégré à la console Firebase. Ce nouveau système de remontée de crash bénéficiera d’accès aux autres services de Firebase, notamment aux Cloud Functions; ce sont des fonctions (lambdas) déclenchées sur la base de trigger interne à Firebase ou externe par le biais d’une API REST.
L’avantage ici sera de pouvoir déclencher une Cloud Function en réponse à certains crashs remontés. Un crash dans le flow principal d’utilisation de l’app pourrait déclencher l’envoi d’un email à toute l’équipe pour accélérer sa résolution. Une CloudFunction pourrait également se charger de créer une demande sur un outil de gestion.  

Google met le machine learning à l’oeuvre avec un nouveau service, Predictions permettant d’identifier des groupes d’utilisateurs en se basant sur leurs utilisation de l’application. Cela permet ensuite via Firebase de proposer à ces groupes des offres ou des fonctionnalités exclusives afin de conserver leur engagement.
Pour les autres annonces c’est par ici: