La sortie de la version stable de Ring 1.0 Liberté, Égalité, Fraternité


21 Juillet 2017 –
Savoir-faire Linux annonce la sortie de la version stable de Ring 1.0 – Liberté, Égalité, Fraternité. Ring est une plateforme de communication libre et universelle, respectant les libertés et la vie privée des utilisateurs. Ring, un paquet GNU officiel depuis octobre 2016, est disponible sur plusieurs plateformes et peut être utilisé pour envoyer des messages texte et faire des appels audio/vidéo de façon confidentielle, sécurisée et fiable.

À propos de Ring

Ring est un système entièrement distribué, basé sur les technologies OpenDHT et Ethereum Blockchain. Il ne dépend pas de serveur ou d’infrastructure centralisée pour fonctionner. De ce fait, aucune base de données centralisée des utilisateurs n’est requise et les données personnelles des utilisateurs ne sont stockées sur aucun serveur.

En outre, Ring repose sur des protocoles sécurisés standards de chiffrement de bout en bout, prévenant le décryptage des communications sur le réseau. Il offre par conséquent un haut niveau de sécurité et de confidentialité.

Fonctionnalités et caractéristiques principales

> Communication Audio/Vidéo HD et Clavardage chiffrée (ICE, SIP, TLS)
> Capacité d’associer plusieurs périphériques à un même compte Ring
> Partage d’écran et support des conférences (Win32, GNU/Linux)
> Support de la blockchain Ethereum comme annuaire public et distribué
> Plateforme distribuée de communication (OpenDHT)
> Support des systèmes GNU/Linux, Windows UWP (Windows 10 et Surface),    Win32 (Windows 7, 8 et 8.1), macOS (10.10+) et Android (4.0+)
> Publié sous license GPLv3+
> Certaines parties de Ring préfigurent un protocole d’Internet
des Objets

Ring: Une innovation sociale impactante et inspirante

Ring est basé sur des technologies de pointe (Ethereum, OpenDHT) et repose sur des principes éthiques strictes qui, ensemble, permettent d’offrir aux utilisateurs un haut niveau de confidentialité, de vie privée et de sécurité. De plus, la connectivité stable et ses fonctionnalités standards employées de façon innovante sur l’ensemble des plateformes, font de Ring une alternative adaptée à tout besoin de communication.

Liens importants
> Télécharger Ring
> Comment contribuer au projet Ring?
> Documentation technique

Savoir-faire Linux reçoit l’attestation de performance au programme ICI ON RECYCLE!

Montréal, le 27 juin 2017 – Savoir-faire Linux s’est vu décerner la plus haute distinction au programme ICI ON RECYCLE!, soit l’Attestation de performance de niveau 3. Il s’agit d’une reconnaissance officielle du gouvernement du Québec, instaurée par RECYC-QUÉBEC afin de souligner les efforts remarquables des industries, des commerces et des institutions (ICI) qui ont implanté, dans leur établissement, des mesures permettant la gestion responsable de leurs matières résiduelles.

L’Attestation de performance ICI ON RECYCLE! de niveau 3 est remise aux organisations qui atteignent des standards élevés conformément aux objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008. Rappelons que le programme ICI ON RECYCLE! comporte trois niveaux de reconnaissance : le Niveau 1 – Engagement, le Niveau 2 – Mise en œuvre et le Niveau 3 – Performance. Ce dernier, obtenu par Savoir-faire Linux, vise à reconnaître les efforts des établissements qui atteignent un taux élevé de mise en valeur de leurs matières résiduelles, en plus d’avoir réalisé des activités d’information et de sensibilisation auprès de leurs employés et d’avoir mis en place des mesures de réduction à la source et de réemploi.

Tête première dans les poubelles

Cette reconnaissance fait directement suite à l’activité de caractérisation Tête première dans les poubelles, organisée plus tôt dans l’année par le Comité environnemental de l’entreprise et ses employés bénévoles.

L’activité avait permis de démontrer que les taux de mise en valeur obtenus pour chaque type de matières caractérisées entraînaient une performance globale de 71,6%, un résultat honorable qui soulignait toutefois quelques points à améliorer, notamment sur la revalorisation des déchets et des matières putrescibles.

Un engagement inscrit dans l’ADN de Savoir-faire Linux

Pour Savoir-faire Linux, l’obtention de cette distinction est un élément de fierté confirmant son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Savoir-faire Linux s’investit depuis 2011 dans une démarche de développement durable qui s’inscrit parfaitement dans son ADN. Elle promeut des pratiques responsables, à travers une politique environnementale qui vise à internaliser les problématiques environnementales dans sa conception/production, économiser au maximum les ressources naturelles et minimiser ses impacts sur les écosystèmes. Par ailleurs, l’entreprise, qui développe et implante des logiciels libres, mise depuis sa création sur la coopération et la mutualisation des connaissances pour favoriser, dans une économie digitale en plein boum, un partage et une réutilisation des biens. Une fibre écoresponsable qui fait donc directement écho à sa mission et à sa vision d’un avenir durable et solidaire.

Savoir-faire Linux et le CTIC s’unissent pour la numérisation des petites entreprises d’Ontario

Logo CITC        Logo Savoir-faire Linux

Toronto, le 29 mars 2017. Le CTIC et Savoir-faire Linux s’unissent dans le cadre de l’Initiative de Numérisation des Petites Entreprises (INPE), un programme de formation à temps plein qui rapproche les jeunes et les petites entreprises pour résoudre les nombreux défis numériques auxquels font face les entreprises d’aujourd’hui. Une centaine de jeunes âgés de 20 à 29 ans, de niveau post-secondaire sans emploi ou sous-employés, auront ainsi accès à une formation gratuite pendant 24 semaines pour devenir des chefs de file de la transformation digitale. Une première session de cours a déjà commencé à Ottawa le 23 janvier dernier et ce projet pilote devrait s’étendre à de nouvelles cohortes d’étudiants au cours des six prochains mois, à North Bay et à Toronto en mars, puis à Ottawa et Toronto en avril.

Financée par le gouvernement de l’Ontario, l’INPE permet aux jeunes et aux petites entreprises de répondre ensemble aux défis que représente la transformation numérique des entreprises. Le programme vise entre autres l’acquisition de compétences d’affaires et de leadership, ainsi que des compétences techniques que les jeunes pourront mettre à profit au cours d’un stage 60 jours au sein des entreprises participantes. Dans ce nouvel environnement, chaque participant approfondira ses compétences en gestion de projets, en collecte et en intelligence de données, en entrepreneuriat et en prise en main de progiciel de gestion intégré (ERP), sans oublier les notions fondamentales en vente, en marketing et en comptabilité pour mettre en place des solutions technologiques efficaces et ainsi améliorer les opérations de l’entreprise.

Savoir-faire Linux assure plus de la moitié des formations en classe. Dès le départ, les étudiants sont immergés dans l’univers des affaires avec un cours intensif sur la stratégie et l’innovation, dans lequel les formateurs de Savoir-faire Linux mettent l’accent sur la 4ème révolution industrielle entraînée par le numérique. Le cours se concentre essentiellement sur l’automatisation des opérations administratives, le rôle des technologies dans la réduction des coûts d’exploitation des petites entreprises et l’amélioration des services auprès des clients. La formation de Savoir-faire Linux est en prise directe avec la réalité. En classe, les formateurs aident les étudiants à comprendre et à utiliser les technologies pour répondre aux besoins d’affaires, tandis qu’en entreprise, ils mettent ce savoir en application sur des enjeux concrets et complexes. Ce programme donne ainsi aux étudiants la chance d’obtenir des expériences et des enseignements précieux en classe et en milieu de travail, tout en soutenant la croissance et l’effort d’innovation des petites entreprises ontariennes.

En réponse à une pénurie d’experts Linux et open source, Savoir-faire Linux ouvre un centre d’examen individuel Red Hat à Montréal

Montréal, le 28 mars 2017 – À partir du 1er avril 2017, Savoir-faire Linux, chef de file de l’informatique à code ouvert sous licence libre au Québec et au Canada, hébergera dans ses locaux montréalais un kiosque individuel d’examen pour les certifications Red Hat®.

De gauche à droite : Pierre Lamarche, directeur du développement d’affaires et des partenariats stratégiques, Raymond Cantin, Directeur de la formation, et Eric Schaefer, Directeur des alliances stratégiques Red Hat.

En tant que Partenaire d’Affaires Avancé Red Hat, Savoir-faire Linux sera désormais équipée d’un kiosque permettant de faire passer les examens de certification Red Hat de façon individuelle dans ses locaux à Montréal. L’examen se déroulera sur un poste de test personnel, sécurisé et accrédité par Red Hat® au sein de l’entreprise québécoise. Le kiosque d’examen individuel Red Hat® couvrira un large choix de certifications : Administrateur Système certifié Red Hat® (RHCSA), Administrateur Système Red Hat® Open Stack, le Certificat Red Hat® d’expertise en gestion de Cloud Hybride, le Certificat Red Hat® d’expertise en stockage dans le cloud hybride, Développeur JBoss, Administrateur Jboss (RHCJA), etc.

« Nous sommes très heureux que Savoir-faire Linux prenne les devants et ouvre ce kiosque d’examen individuel au Québec, le seul du genre. Et il est tout à fait naturel que cela se fasse au sein de la compagnie qui concentre la plus forte expertise en logiciel libre de la Province. »
Eric Schaefer, responsable du développement Canada chez Red Hat®.

Rappelons que Red Hat® s’est rapidement imposé comme le chef de file mondial de solutions logicielles open source. Collaborant avec un large réseau de chefs de file de l’informatique, de partisans de l’open source, de développeurs et de partenaires d’affaires, le succès de Red Hat® fait écho à l’accélération et à l’ampleur des changements technologiques mondiaux. La révolution numérique, marquée par l’essor des technologies libres et la reconnaissance des stratégies numériques au cœur de l’innovation et de la croissance des entreprises, appelle à un recrutement estimé à plus de 182 000 experts TI d’ici 2019 au Canada, selon le Conseil des technologies de l’information et des communications (CTIC).

La Fondation Linux a elle-même publié en 2016 un rapport dans lequel elle décrit une pénurie croissante de spécialistes Linux et open source. 87% des entreprises interrogées reconnaissent en effet la difficulté de recruter des experts adéquatement formés et certifiés. Elles sont également 59% à vouloir intensifier le recrutement de ces mêmes spécialistes pour relever les enjeux de transformation numérique auxquels elles font face.

« Dans un secteur technologique en plein mutation, où la compétition fait rage pour attirer les meilleurs talents, nous considérons ces certifications comme essentielles pour soutenir le développement d’un bassin de talents numériques au Québec et renforcer la position du Québec dans l’économie numérique nord-américaine. Cette installation était plus que nécessaire pour répondre localement aux tendances technologiques émergentes » précise Christophe Villemer, Vice-président de Savoir-faire Linux.

Grâce à cette nouvelle offre en sol québécois, Savoir-faire Linux devient le premier et le seul premier partenaire québécois à offrir à la fois les formations et les certifications Red Hat® de manière collective et individuelle. L’entreprise entend ainsi consolider sa position de partenaire majeur dans les stratégies digitales des entreprises du Québec.

Références
Rapport « 2016 Open Source Jobs Report », mai 2016.
Communiqué du CTIC, mars 2016.

 

Le Paris Open Source Summit confie son axe technologique à Savoir-faire Linux

poss2016-1-768x245

 

Montréal, le 8 novembre 2016 – Le Paris Open Source Summit, 1er événement européen libre et Open Source qui réunira un large public international les 16 et 17 novembre prochains à Paris a confié à Savoir-faire Linux la définition du programme de l’un des thèmes phares de l’événement. Articulé autour de trois axes (Technologie, Entreprise et Société), le Paris Open Source Summit abordera cette année les perspectives industrielles et commerciales de l’Open Source mais aussi ses impacts technologiques et sociaux.

Le programme de la thématique «Tech» qui traitera entre autres des systèmes distribués et du blockchain, des problématiques d’interopérabilité, de l’infonuagique et de la révolution Devops, et  des systèmes de communication ouverts a été confié à Cyrille Béraud, président de Savoir-faire Linux et vice-président Tech du comité Programme de cette deuxième édition.
Les 47 conférences, panels et ateliers de la thématique «Tech» permettront également de comprendre en quoi l’ingénierie logicielle ouverte, en mettant la coopération et le développement durable au cœur du processus de création de valeur, changent les modèles organisationnels autonomes distribués, les plateformes embarqués et leurs liens avec l’Internet des objets.

La révolution numérique en marche

Alors que la stratégie numérique et la gestion de l’information deviennent une priorité de plus en plus marquée pour les dirigeants d’entreprise canadiens, la présence grandissante du logiciel libre et des technologies ouvertes dans les stratégies d’innovations laisse entrevoir un virage numérique majeur pour toutes les organisations désireuses de maîtriser leurs systèmes d’information.
«Dans ce programme TECH, nous démontrons comment les technologies ouvertes répondent aux défis techniques que rencontrent nos entreprises mais aussi en quoi elles peuvent devenir de véritables leviers de transformations organisationnelles. Les retours d’expériences de grands groupes industriels comme Airbus, le constructeur automobile groupe PSA Peugeot Citroën ou la SNCF en sont les meilleurs exemples» explique Cyrille Béraud, devant l’effervescence actuelle autour des technologies ouvertes.

Savoir-faire Linux, une expertise québécoise reconnue en Europe

Cette reconnaissance européenne de l’expertise de Savoir-faire Linux est une vraie satisfaction pour ses dirigeants et pour l’ensemble de ses collaborateurs qui travaillent sans cesse à révéler les bénéfices du modèle économique du logiciel libre et de l’Open Source et qui accompagnent ses nombreux clients ici au Québec mais aussi à l’international vers des solutions technologiques ouvertes et innovantes.