Retours sur le DrupalCamp 2018 de Montréal

En juin dernier, Savoir-faire Linux a participé à la 10ᵉ édition du DrupalCamp Montréal, qui a eu lieu à l’Université Concordia. Ce fût l’occasion de voir une bonne partie de la communauté de développeurs Drupal montréalaise, d’échanger avec les autres entreprises qui travaillent avec cette technologie et de faire l’état de l’évolution de Drupal de cette dernière année et à l’avenir.

Voici quelques retours des sessions du DrupalCamp écrit par notre développeur senior Drupal, Maxime Turcotte :

Migrez en un, migrez les tous : Migrons ensemble vers Drupal 8

Avec les avantages qu’offre Drupal 8 comparativement à Drupal 7, en particulier au niveau du support multilingue, de plus en plus de sites font la migration vers la dernière version et ce, malgré certains obstacles. Par exemple, bien que l’API du système de migration ait été depuis peu stabilisée, les migrations des traductions de contenus ne sont pas encore totalement supportées.

En plus de fournir un excellent aperçu du processus de migration et de la création de migrations personnalisées, cette présentation apporte des solutions et des exemples pour ceux et celles qui cherchent à migrer leurs sites multilingues de Drupal 7 à Drupal 8.

Besoin d’héberger des sites Drupal ? Utilisez Aegir !

Que ce soit pour un seul site ou pour une plate-forme multi-site, si vous aimez bâtir votre propre infrastructure avec des solutions libres et gérer vos sites à l’aide d’une interface web ou d’un outil en ligne de commande, Aegir est pour vous.

Dans cette présentation, on apprend les raisons historiques qui ont fait naître un système comme Aegir, les défis architecturaux, les problèmes actuels de cette architecture, quelques conseils et idées pour des situations courantes, les projets de refonte et d’amélioration des versions à venir et bien d’autre choses.

Ce que j’ai appris depuis 10 ans en gérant une boutique Drupal

Diriger une entreprise de services dans un milieu compétitif et en constante transformation comme le Web est très difficile. Quoi de mieux que de bénéficier de l’expérience accumulée par deux professionnels qui ont démarré leur entreprise Drupal il y 10 ans?

Tout le monde fait des erreurs et il y en aura toujours d’autres à faire, c’est une des leçons de cette présentation. Le risque est bien sûr nécessaire pour réussir dans ce domaine, mais la gestion du risque est ce qui différencie parfois ceux et celles qui réussissent des autres qui échouent. Que ce soit dans la recherche et le développement, dans le choix des contrats que l’on courtise ou dans les dépenses que l’on accepte ou refuse de faire, il faut être capable de prévoir si le risque en vaut la peine.

Mais outre le risque et la compétition, la collaboration et l’implication dans la communauté est ce qui semble rester le plus important pour ces deux chefs d’entreprise.

Drupal 8 : de Barcelone à Dublin, une année à fond de train

drupal-8-logo-rgb-72

Lors du DrupalCon de Barcelone en septembre 2015, la communauté Drupal était très déçue de pas avoir réussi à finaliser Drupal 8, pourtant en développement depuis bientôt quatre ans.
Au moment du DrupalCon de Dublin en septembre 2016, Drupal 8 était non seulement disponible depuis plusieurs mois, mais deux nouvelles versions mineures (8.1.0 et 8.2.0) avaient déjà vu le jour.
Cette version est sans aucun doute la plus importante de l’histoire du projet, tant par les nouveautés apportées au logiciel que par les changements appliqués au processus de développement.
De ce fait, on peut se poser la question suivante : comment la communauté Drupal est-elle passée d’un délai de quatre ans entre les versions 7 et 8, à des itérations courtes et des nouveautés fréquentes ?

La mise en place des versions planifiées
Le graphique ci-dessous montre à quel point le temps entre chaque version de Drupal a augmenté de façon considérable.
crop_drupal

Ce délai entre Drupal 7 et 8 a aussi révélé un certain nombre de problèmes.
Puisque cette version était en mode de développement durant quatre ans, les contributeurs avaient l’impression de travailler dans une sorte de bulle, ajoutant de nouvelles fonctionnalités sans jamais savoir si elles répondaient à des besoins réels chez l’utilisateur hypothétique.
La mise en place de versions planifiées est venue remédier à ce dysfonctionnement en prévoyant une nouvelle version tous les six mois.

Cela permet aux développeurs d’ajouter des nouveautés beaucoup plus souvent, de recevoir des commentaires d’utilisateurs réels et d’être ainsi mieux à même de suivre le marché.
La sortie d’une nouvelle version marque aussi la fin du support de la précédente pour inciter les utilisateurs à tenir leur site à jour et pour éviter d’avoir à supporter plusieurs versions.
La gestion sémantique de version
Le passage d’un système de version à deux chiffres (7.x) à un système de version à trois chiffres (8.0.x), appelé gestion sémantique de version, a favorisé la mise en place des versions planifiées et permis de limiter les changements de versions majeures.
Le premier chiffre, la version majeure, n’augmente que lorsque des changements rétro-incompatibles sont nécessaires. Le troisième, la version de correctif, est augmenté chaque fois qu’une mise à jour de sécurité ou qu’un correctif de bogue est appliqué. Finalement, la version mineure représentée par le chiffre du centre, est augmentée toutes les fois que de nouvelles fonctionnalités rétro-compatibles sont ajoutées.
Dans le cas de Drupal 8, c’est cette version mineure qui est incrémentée tous les six mois.

Les modules expérimentaux
En plus des sorties planifiées et des versions sémantiques, Drupal 8 introduit aussi le concept de module expérimental.
Un module expérimental est un module qui aspire à être inclus dans le cœur de Drupal, mais qui n’a pas encore atteint une stabilité acceptable.
Comparativement à un module communautaire, un module expérimental reçoit davantage de visibilité de la part des utilisateurs et des core commiters puisqu’il est inclus dans le cœur de Drupal.
Toutes les modifications apportées à son code sont revues par une personne responsable du projet, garantissant ainsi qu’il ne contient aucune faille de sécurité connue ni aucun risque de perte de données.
Notons aussi que leur utilisation dans un environnement de production est déconseillé et que leur avenir dans le cœur de Drupal n’est pas garanti, car s’ils ne se stabilisent pas dans un délai d’un an, ils seront retirés.

Les nouveautés dans Drupal 8.2.

1) De nouveaux modules expérimentaux
– «Content moderation» qui introduit les états de modération du contenu.
– «DateTime range» qui permet d’ajouter des dates de fin.
– «Place block» qui permet de placer des blocs directement sur une page sans avoir à passer par les pages d’administration, facilitant ainsi la visualisation du rendu.
– «Settings tray» qui introduit un panneau latéral pour éditer la configuration de certaines parties des pages comme, par exemple, les menus.

2) Des améliorations à des fonctionnalités déjà présentes
– Des URL relatives converties en URL absolues lorsque présentées dans un flux RSS.
– Des révisions activées par défaut pour les nouveaux types de contenus.
– Un progrès considérable du côté du support REST, qui permet un plus grand contrôle sur un site Drupal depuis une application externe.

Que peut-on espérer pour Drupal 9 ?

Avec ce nouveau modèle de développement, certains se demandent si Drupal 9 sera vraiment nécessaire dans un futur proche.
Il est vrai que les nouveautés de Drupal 8 vues ici nous permettent d’ajouter des fonctionnalités beaucoup plus facilement et rapidement qu’auparavant, alors pourquoi ne pas continuer ainsi pendant plusieurs années ?
Nous sommes portés à croire que ce sera probablement le cas. Tant qu’il n’y aura pas un excès de couches de rétro-compatibilité qui gagneraient à être retirées ou qu’il n’y a pas de besoin urgent de faire des changements rétro-incompatibles, Drupal 8 continuera d’évoluer au rythme de ses versions mineures.
De plus, étant donné que la sortie d’une nouvelle version mineure implique la fin du support de la précédente, nous pouvons espérer que lorsque Drupal 9 sortira, la transition se fera beaucoup plus efficacement que celle entre Drupal 7 et 8. Et ce pour deux raisons.
Premièrement, puisque le plus important changement sera probablement le retrait des couches de rétro-compatibilité, et que leur dépréciation aura été annoncée progressivement au fil des versions mineures, les modules communautaires auront eu amplement le temps de s’adapter.
Deuxièmement, si des changements rétro-incompatibles sont ajoutés tels que des modifications aux API ou aux structures de données, ils seront certainement moins colossaux que ceux que nous avons vus entre les versions 7 et 8, ce qui présage une mise à jour beaucoup plus aisée.

Sources
Dries Buytaert, Driesnote, DrupalCon Dublin 2016
Gábor Hojtsy, Checking on Drupal 8’s rapid innovation promises, DrupalCon Dublin 2016