FOSDEM 2017 : nos impressions

Un amphithéâtre plein à craquer lors de la conférence principale sur les Kubernetes

Cette année, nos envoyés spéciaux au FOSDEM étaient 5. Soizik, Cécile, Clément, Adrien et Andreas nous livrent leurs impressions, leurs coups de cœurs et leurs découvertes.


Soizik Froger, chef de projet

– Plongé : dans mon 1er FOSDEM. Ce fut une super expérience, avec un seul regret : ne pas avoir le don d’ubiquité ! Un sacré bain de techno, de passionnés et une belle leçon d’humilité face au niveau des intervenants !

– Préféré : la conférence du petit «frenchy» Matthieu Totet sur le cycle « graph » : un travail passionné et passionnant sur son module Gephy de suivi en temps réel de l’activité Twitter, ou comment saisir le potentiel fantastique de cette technologie!

– (Presque) pleuré de joie : lors de la séance de Q&A avec le Governing board OpenJDK Java : Mark Reinhold, Mario Torre, Andrew Haley, Georges Saab & Doug Lee (embedded). J’ai volé une photo devant laquelle je me prosternai chaque soir jusqu’au prochain FOSDEM.

Mark Reinhold, Mario Torre, Andrew Haley, Georges Saab & Doug Lee (en téléconférence).

– Décerné : la palme du meilleur orateur pour Christian Thalinger pour son benchmark du Compiler JIT Graal sur les services Twitter car j’ai tout compris et je ne pense pas que cela vienne de moi !

– Découvert : ce qui se cache sous le capot de Ring. On a assisté à un bel échange technique autour de l’architecture et à une immense vague d’enthousiasme pour ce projet ambitieux et modulable ! Bravo à l’équipe !


Cécile Delépine, directrice générale déléguée Europe

– Sauté à pieds joints : dans mon premier FOSDEM. Ce fut une super occasion de rencontrer l’écosystème dans un environnement à la fois détendu et très professionnel.

– Surveillé : l’orchestration de containers avec Kubernetes, la communauté Open Source qui croît plus rapidement en ce moment. Le FOSDEM est l’endroit idéal pour faire de la veille technologique, que je ne fais pas comme une ingénieure mais comme une développeuse d’affaires.

– Fait à savoir : le FOSDEM, c’est aussi l’occasion pour recruter (nous avons investi le job corner avec nos offres au Canada et en France !), faire connaître Savoir-faire Linux aux jeunes, moins jeunes et surtout donner envie aux talents de nous rejoindre. La conférence Ring y a bien sûr contribué mais aussi l’implication de Clément avec LemonLdap et notre présence sur le stand OW2.

– Entendu parler : la conférence Mozilla: What motivates the open source community? par Rina Jensen, dont les conclusions devraient être partagées.

Beaucoup de lecture en perspective !

– Décerné : le Prix spécial pour moi revient à Software Heritage, un projet porté par Roberto Di Cosmo (INRIA, membre du GTLL Systematic). Le code source de nos projets sont un COMMUN, il doit à ce titre être accessible par tous et centralisé dans une archive qui ne dépend pas d’une solution ou d’une autre (Github, Bitbucket…) .

– Dévoré : Je suis repartie avec How Linux works? et je viens de finir le chapitre 2 🙂

Clément Oudot, expert infrastructure et sécurité

– Représenté : le projet LemonLDAP::NG. J’ai pu ainsi échanger avec les communautés FusionDirectory et Spoon. La présence d’un stand OW2 pour la première année démontre que ce consortium n’est pas qu’orienté Entreprise mais est bien également un acteur communautaire.

– Enchanté : par l’affluence. Entre le kiosque Perl et la devroom bien fournie le dimanche, c’est un plaisir de sentir que ce langage attire encore du monde !

– Croisé : beaucoup de connaissances travaillant dans d’autres communautés, comme Framasoft, XMPP, OpenStack, VLC, PHP, etc.

Notre équipe France au kiosque OW2 : Clément Oudot (c), Cécile Delépine et Soizik Froger
Sous le capot de Ring avec Adrien Béraud et Andreas Traczyk

Adrien Béraud, ingénieur système projet Ring

– Excité : par ce vivier d’échanges enrichissants. Ce fut très excitant, émulant. Nous avons rencontré plein de gens avec des projets intéressants. Il y avait tellement de monde, près 8000 personnes sur les deux jours.

– Marqué : par l’intérêt du public lors de la conférence de Ring l’année dernière, les gens découvraient Ring. Cette année, ils cherchaient à en savoir plus sur la technologie autour du logiciel. D’où des échanges très intéressants dans une salle trop petite pour accueillir tout ce monde intéressé par notre solution. On observe une demande croissante pour les systèmes de communication distribués.

– Écouté : Alok Anand, qui a présenté le module dédié à Ring pour Telepathy. Il l’a développé dans le cadre de Google Summer of Code, avec l’appui de Savoir-faire Linux.

Andreas Traczyk, développeur projet Ring

– Débarqué : à mon premier FOSDEM. Venant de Montréal, j’ai été servi. Cela a dépassé mes attentes. Il y avait vraiment beaucoup de participants, de gens brillants, ce fut assez intense!

Il y avait du monde à la présentation de Ring !

– Impressionné : par la participation à la conférence de Ring. Malgré le peu de temps imparti, nous avons été bien reçus, les questions du public ont été stimulantes, en sachant que d’autres personnes n’ont pas pu assister à notre présentation, faute de place ! J’espère que nous aurons plus de temps l’année prochaine.

– Regretté : de ne pas avoir eu assez de temps pour parler de Ring !

– Assisté : à la très bonne présentation de Daniel Pocock sur le socio-financement (crowdfounding) de projets dans notre domaine.

 

Le Multidevice arrive sur Ring

multidevice
Depuis sa création, Ring croît en caractéristiques et en utilisateurs, et la version bêta 2 développée par l’équipe de Savoir-faire Linux ne fait pas exception, avec de nouvelles possibilités d’utilisation.

Plusieurs appareils sur un seul compte

La nouvelle version Bêta 2 de Ring propose une nouvelle fonctionnalité : la connexion multiple. Comme sur les systèmes de messages centralisés, Ring permet la connexion de plusieurs appareils, mobiles ou non, à un seul compte Ring. Chaque appareil a certes un compte appareil dédié (DeviceID) différent, mais il est associé au même compte utilisateur (Ring ID).
Dès lors, lorsqu’un de vos contacts vous appelle, la sonnerie de chacun de vos appareils s’enclenche, et s’éteindra dès que vous aurez décroché l’un d’eux. La fluidité entre les équipements est accrue et vous permet de  communiquer en tout temps, avec n’importe quel appareil, comme un système centralisé. À une différence près, rappelons-le, Ring fonctionne dans un réseau distribué et décentralisé.

Rupture de compatibilité

Rappelons-le : la bêta 2 engage les utilisateurs dans une nouvelle version, qui sera incompatible avec l’ancienne. En migrant vers la Bêta 2, les utilisateurs embarqueront dès lors dans un univers différent, et ils ne pourront communiquer avec les détenteurs de la Bêta 1, et réciproquement.
Cette rupture de compatibilité de la Bêta 2 conduit à une migration simple et facilitée par le logiciel Ring. Et oui, il suffit d’ouvrir l’application et elle s’occupera du reste.

Avis important

Lors de la mise du jour du client, vous devrez choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe. Le mot de passe choisi à la création de votre compte est important. C’est avec celui-ci que l’archive de votre compte Ring, contenant les clefs cryptographiques liées à votre RingID, sera encryptée. Il est particulièrement important de choisir un bon mot de passe parce que Ring transmet une version encryptée de cette archive à travers le réseau lors de l’ajout d’un nouvel appareil à votre compte. Un mauvais mot de passe pourrait donc vous mettre à risque si votre archive est interceptée.

Le Paris Open Source Summit confie son axe technologique à Savoir-faire Linux

poss2016-1-768x245

 

Montréal, le 8 novembre 2016 – Le Paris Open Source Summit, 1er événement européen libre et Open Source qui réunira un large public international les 16 et 17 novembre prochains à Paris a confié à Savoir-faire Linux la définition du programme de l’un des thèmes phares de l’événement. Articulé autour de trois axes (Technologie, Entreprise et Société), le Paris Open Source Summit abordera cette année les perspectives industrielles et commerciales de l’Open Source mais aussi ses impacts technologiques et sociaux.

Le programme de la thématique «Tech» qui traitera entre autres des systèmes distribués et du blockchain, des problématiques d’interopérabilité, de l’infonuagique et de la révolution Devops, et  des systèmes de communication ouverts a été confié à Cyrille Béraud, président de Savoir-faire Linux et vice-président Tech du comité Programme de cette deuxième édition.
Les 47 conférences, panels et ateliers de la thématique «Tech» permettront également de comprendre en quoi l’ingénierie logicielle ouverte, en mettant la coopération et le développement durable au cœur du processus de création de valeur, changent les modèles organisationnels autonomes distribués, les plateformes embarqués et leurs liens avec l’Internet des objets.

La révolution numérique en marche

Alors que la stratégie numérique et la gestion de l’information deviennent une priorité de plus en plus marquée pour les dirigeants d’entreprise canadiens, la présence grandissante du logiciel libre et des technologies ouvertes dans les stratégies d’innovations laisse entrevoir un virage numérique majeur pour toutes les organisations désireuses de maîtriser leurs systèmes d’information.
«Dans ce programme TECH, nous démontrons comment les technologies ouvertes répondent aux défis techniques que rencontrent nos entreprises mais aussi en quoi elles peuvent devenir de véritables leviers de transformations organisationnelles. Les retours d’expériences de grands groupes industriels comme Airbus, le constructeur automobile groupe PSA Peugeot Citroën ou la SNCF en sont les meilleurs exemples» explique Cyrille Béraud, devant l’effervescence actuelle autour des technologies ouvertes.

Savoir-faire Linux, une expertise québécoise reconnue en Europe

Cette reconnaissance européenne de l’expertise de Savoir-faire Linux est une vraie satisfaction pour ses dirigeants et pour l’ensemble de ses collaborateurs qui travaillent sans cesse à révéler les bénéfices du modèle économique du logiciel libre et de l’Open Source et qui accompagnent ses nombreux clients ici au Québec mais aussi à l’international vers des solutions technologiques ouvertes et innovantes.

Session IoT – plateformes embarquées au Paris Open Source Summit pilotée par l’équipe Savoir-faire Linux

iot

 

Le Paris Open Source Summit, 1er événement européen libre et open source, articulé autour trois thèmes (Technologie, Entreprise et Société), abordera cette année les perspectives industrielles et commerciales de l’Open Source mais aussi ses impacts technologiques et sociaux.

Savoir-faire Linux qui s’est activement impliqué dans l’organisation de cet événement en définissant notamment le programme de la thématique « Tech », sera également responsable de la session : IoT – Plateformes embarquées. C’est Jérôme Oufella de Savoir-faire Linux qui animera cette session, rythmée par les interventions d’experts du secteur.
jerome_photoJérôme est diplômé de l’École Supérieure d’Ingénieurs de Luminy (ÉSIL). Il est vice-président Technologies de Savoir-faire Linux qu’il a rejoint en 2004 et en définit aujourd’hui les grandes orientations technologiques. Il est également directeur du département « Ingénierie Produits » regroupant les domaines d’ingénierie logicielle, de pratique Linux industrielle et embarquée. Jérôme est engagé dans tous les grands projets liés au monde industriel et aéronautique et organise les pratiques de contributions aux logiciels libres de Savoir-faire Linux.

Présentation de la session

Cette session présentera l’approche du logiciel libre dans la conception et l’ingénierie de produits, tels que les objets connectés (industriels ou non), afin de s’inscrire dans une véritable stratégie IoT (Internet des Objets).

Les conférences aborderont l’ensemble des aspects Open Source ainsi que les choix technologiques disponibles, en se basant sur des retours d’expérience du marché.

Vue d’ensemble du programme

Mercredi 16 Novembre, de 13h30 à 15h30 à la Salle Venise

Horaire Titre Conférencier Organisation
13:30 – 14:00 Open-Design : L’impact de l’approche Open sur la conception de produits Étienne Boisseau École des Arts & Métiers – Paris Tech
Laboratoire Conception de Produits et Innovation
Doctorant
14:00 – 14:30 Open Source, IoT et protocoles Jérôme Molière Ucare
CEO
14:30 – 15:00 Open source comme accélérateur du développement de l’Industrie 4.0 –
Proposotion d’une solution open source pour l’IoT industriel.
Tuan Dang EDF R&D
Ingénieur Expert
15:00 – 15:30 IoT: Connect your analog business to a digital world Olivier Mikeladze Red Hat
Solution Architect Manager

13:30 – 14:00
Open-Design : L’impact de l’approche Open sur la conception de produits

  • Comment l’open s’est étendu au delà du monde du logiciel ? Que représente l’open-source hardware?
  • Quel est l’impact sur la conception de produits ?
  • Ce sera aussi l’occasion de faire le point sur les meilleures pratiques transférables ou non du soft au hardware.

Intervenant : Étienne Boisseau, Ecole des Arts & Métiers – ParisTech Laboratoire Conception de Produits et Innovation. Doctorant

Biographie : Ingénieur en génie mécanique et industriel, Étienne Boisseau effectue une thèse de doctorat dans le Laboratoire Conception de Produits et Innovation d’Arts & Métiers ParisTech. Ses recherches portent sur l’impact de l’Open Source sur le processus de conception de produits tangibles. En effet, si le passage de la « cathédrale » au « bazar » a été étudié dans le développement Logiciel, le passage des bits aux atomes reste récent et n’est pas si évident !


14:00 – 14:30
Open Source, IoT et protocoles

  • Quel protocole pour quel type d’application? Un panorama des solutions possibles.

Intervenant : Jérôme Molière, Ucare CEO

Biographie : Jérôme est diplômé de l’école d’Ingénieur ESIGELEC. Il est spécialiste Java depuis 1996 et passionné par Linux et Emacs depuis plus de 20 ans. Jérôme est auteur pour les éditions Eyrolles, pour divers magazines et sites Web. Il a été notamment conférencier aux RMLL OSGi World Gartner. Depuis 2014, il a fondé sa propre entreprise dont il est CEO.


14:30-15:00
Open source comme accélérateur du développement de l’Industrie 4.0

  • Le développement d’une solution Open Source pour la mise en œuvre de l’IoT dans le contexte des chantiers mobiles connectés en milieu industriel.
  • Les briques logicielles et l’architecture de la chaîne de valeur : objets connectés-middleware-applications métiers
  • Présentation de la « Task Force IoT industriel »

Intervenant : Tuan Dang, EDF R&D Ingénieur Expert

Biographie : Tuan DANG est diplômé de l’École Centrale de Nantes et docteur de l’École Nationale Supérieure des Télécommunications de Paris. Il exerce sa fonction d’ingénieur chercheur expert à EDF R&D. Ses activités portent sur les réseaux de communication industriels. Il participe actuellement aux développements de protocoles de communication industriels ouverts et open source destinés aux applications industrielles ayant un cycle de vie très long.


15:00 -15:30
IoT: Connect your analog business to a digital world

IoT is one of the hottest topics in our industry today and perhaps the biggest market opportunity across enterprises over the next several years. Although a lot of the media attention is on smart refrigerators or other aspects of consumer IoT, analysts expect much of the business opportunity to be in enterprise deployments of embedded gateway devices and data-related services. In this session, we will discuss what should be an IOT strategy.

Intervenant : Olivier Mikeladze, Red Hat Solution Architect Manager

Biographie : Olivier conduit une équipe d’architectes spécialisés sur les solutions émergentes Red Hat, notamment dans les domaines du Devops, des architectures micro services, des plateformes de gestion de conteneurs applicatifs, de l’IoT et du Cloud. Il est fort d’une expérience de 17 ans l’IT, en tant que développeur et architecte sur projets, consultant Spécialiste Middleware, architecte avant-vente au travers de son parcours professionnel chez Cap Gemini, BEA System, Oracle et Red Hat.

 

Ring : la version Bêta 2 est arrivée

ring-version-beta-2-fr_wp

Ring, projet GNU depuis peu, se bonifie avec les mois. Venez tester la version Gaston Miron dès maintenant! Ring, logiciel de communication universel et libre, est distribué sous licence GPLv3. Il est disponible sur les plateformes GNU/Linux, Windows, Mac/OSX, Android et bientôt sur iOS et Microsoft UWP (Universal Windows Platform).

Parmi les nouvelles fonctionnalités de la bêta 2 de Ring, vous trouverez :

  • Un mécanisme global d’identification distribué, basé sur le blockchain Ethereum
  • Le Multi-Device
  • La prise en charge des adresses IPv6

Rupture de compatibilité

Nous invitons tous les utilisateurs de la version précédente de migrer vers la nouvelle, en raison de la rupture de compatibilité.

Les applications de Ring sont nombreuses : que ce soit dans les vidéoconférences et la collaboration distribuées, le logiciel peut s’intégrer dans l’internet des objets ou encore la robotique !

En développement actif

Ring s’améliore sans cesse pour offrir le meilleur de la communication. Comme le logiciel est en processus de développement actif, nous invitons la communauté du libre à prendre part à ce projet audacieux. Toutes idées pouvant contribuer à son évolution sont bienvenues.
https://ring.cx