Le Paris Open Source Summit confie son axe technologique à Savoir-faire Linux

poss2016-1-768x245

 

Montréal, le 8 novembre 2016 – Le Paris Open Source Summit, 1er événement européen libre et Open Source qui réunira un large public international les 16 et 17 novembre prochains à Paris a confié à Savoir-faire Linux la définition du programme de l’un des thèmes phares de l’événement. Articulé autour de trois axes (Technologie, Entreprise et Société), le Paris Open Source Summit abordera cette année les perspectives industrielles et commerciales de l’Open Source mais aussi ses impacts technologiques et sociaux.

Le programme de la thématique «Tech» qui traitera entre autres des systèmes distribués et du blockchain, des problématiques d’interopérabilité, de l’infonuagique et de la révolution Devops, et  des systèmes de communication ouverts a été confié à Cyrille Béraud, président de Savoir-faire Linux et vice-président Tech du comité Programme de cette deuxième édition.
Les 47 conférences, panels et ateliers de la thématique «Tech» permettront également de comprendre en quoi l’ingénierie logicielle ouverte, en mettant la coopération et le développement durable au cœur du processus de création de valeur, changent les modèles organisationnels autonomes distribués, les plateformes embarqués et leurs liens avec l’Internet des objets.

La révolution numérique en marche

Alors que la stratégie numérique et la gestion de l’information deviennent une priorité de plus en plus marquée pour les dirigeants d’entreprise canadiens, la présence grandissante du logiciel libre et des technologies ouvertes dans les stratégies d’innovations laisse entrevoir un virage numérique majeur pour toutes les organisations désireuses de maîtriser leurs systèmes d’information.
«Dans ce programme TECH, nous démontrons comment les technologies ouvertes répondent aux défis techniques que rencontrent nos entreprises mais aussi en quoi elles peuvent devenir de véritables leviers de transformations organisationnelles. Les retours d’expériences de grands groupes industriels comme Airbus, le constructeur automobile groupe PSA Peugeot Citroën ou la SNCF en sont les meilleurs exemples» explique Cyrille Béraud, devant l’effervescence actuelle autour des technologies ouvertes.

Savoir-faire Linux, une expertise québécoise reconnue en Europe

Cette reconnaissance européenne de l’expertise de Savoir-faire Linux est une vraie satisfaction pour ses dirigeants et pour l’ensemble de ses collaborateurs qui travaillent sans cesse à révéler les bénéfices du modèle économique du logiciel libre et de l’Open Source et qui accompagnent ses nombreux clients ici au Québec mais aussi à l’international vers des solutions technologiques ouvertes et innovantes.

LDAPCon 2015: la gestion d’identité LDAP de Windows à Linux en passant par le « cloud »

Pour la première fois, cette année, Savoir-faire Linux sera présent à titre de commanditaire à la conférence LDAPCon 2015, qui se tiendra du 11 au 13 novembre à l’Université d’Édimbourg, en Écosse. Il s’agit de la cinquième conférence internationale sur LDAP, et plus largement sur les services d’annuaires et la gestion des identités :

LDAPCon2015

Aujourd’hui, LDAP c’est:

  • Un protocole de troisième génération révisé en 2006.
  • Un écosystème ouvert et interopérable de serveurs commerciaux (Novell, Apple, Microsoft, IBM, Oracle, etc.) et open source (Apache Directory Server, OpenLDAP, 389 DS, OpenDJ, etc.).
  • De nombreux logiciels libres et projets open source dérivés (Apache Directory Studio, Fusion Directory, LDAP Toolbox, LemonLDAP::NG, LDAP Synchronization Connector, phpLDAPadmin, etc.)
  • Un standard d’authentification supporté par un nombre astronomique de logiciels libres ou propriétaires, des clients lourds comme des applications web.

« LDAP est la clé d’intéropérabilité de l’identification »

Pour Jonathan Le Lous, « la gestion d’identité a toujours été la clé, le nœud central de la communication au niveau des systèmes d’information et cela reste un enjeu critique chez tous les clients avec lesquels nous travaillons aujourd’hui. » Des entreprises technologiques aux banques en passant par les compagnies de transports ou n’importe quel autre secteur d’activités, en effet, les infrastructures TI sont de plus en plus et massivement tournées vers les environnements Linux et infonuagique. « La question essentielle, c’est : comment moi, qui gère mes utilisateurs dans des environnement Windows, puis-je leur permettre de communiquer ouvertement et de façon sécuritaire dans les environnements Linux, Mac OS et infonuagique? LDAP joue un rôle essentiel pour faire communiquer tous ces environnements. »

Clement OudotClément Oudot, spécialiste de la sécurité et des infrastructure et contributeur du projet LemonLDAP::NG, sera le délégué de Savoir-faire Linux à LDAPCon 2015. Il suivra pour nous le programme de la conférence et animera lui-même une présentation du protocole OpenID Connect.

« Cet événement est très important pour la communauté LDAP, qui se retrouve tous les deux ans pour présenter les nouveautés de ses logiciels et faire vivre ce standard, explique-t-il. Les sujets sont assez variés, de l’introduction à des nouveaux protocoles à des retours d’expériences sur des architectures critiques. J’ai pour ma part hâte de suivre la conférence d’Howard Chu qui parlera des dernières avancées d’OpenLDAP. »