Accord historique entre Red Hat et Microsoft

Logos Red-Hat et MicrosoftEn négociation depuis des mois, l’annonce du rapprochement de Microsoft et Red Hat vient d’être annoncé le 4 novembre. Il s’agit d’une entente que l’on peut qualifier d’historique. Elle annonce de grands changements dans l’écosystème informatique mondial et aura des impacts significatifs dans de nombreuses entreprises, au Québec et ailleurs.

Savoir-faire Linux de nouveau commanditaire Or du Liferay Symposium North America 2015

Liferay logoLogo Savoir-faire Linux
 

L’expertise et les services avancés de Savoir-faire Linux seront présentés à l’événement annuel consacré à cette grande technologie open-source à Chicago

Montreal, QC – 29 octobre 2015 – Savoir-faire Linux Inc., une équipe exceptionnelle de 110 consultants en logiciel libre incluant des développeurs certifiés Liferay, basée à Montréal, Québec, Toronto et Paris, annonçait aujourd’hui sa participation à titre de commanditaire Or au Liferay Symposium North America 2015.

Organisé par Liferay, Inc., le chef de file des éditeurs de portails web open-source, le Liferay Symposium North America aura lieu du 16 au 17 novembre à Chicago. Cet événement majeur pour les utilisateurs d’affaires, les techniciens et développeurs de Liferay en Amérique du Nord comprendra deux jours de sessions d’experts, d’ateliers pratiques, d’occasions de réseautage permettant de rencontrer les cadres supérieurs et les concepteurs de Liferay, ainsi que des présentations vedettes de personnalités de la communauté open-source.

« Savoir-faire Linux est fière d’être, une fois de plus, un commanditaire Or du Liferay Symposium North America, dit Christophe Villemer, vice-président exécutif de l’entreprise canadienne. Nous avons hâte de retrouver les autres passionnés de Liferay et d’accompagner certains de nos clients canadiens lors de cet important événement. » Savoir-faire Linux a remporté un prix d’excellence communautaire (Liferay Community Excellence Award) pendant quatre années d’affilée, de 2011 à 2014. « Compte tenu de notre contribution à la réussite des projets Liferay de grande envergure de nos clients dans des industries telles que la finance, l’éducation et l’industrie manufacturière, nous avons bon espoir d’en rapporter un autre à la maison cette année! », plaisante M. Villemer.

« Nous avons beaucoup à partager avec la communauté Liferay concernant notre forte expertise de la « DevOps », en gestion d’infrastructures complexes et en automatisation, explique Sven Werlen, vice-président, Solutions d’entreprise chez Savoir-faire Linux. Nous excellons dans l’assemblage de briques de logiciels libres et de composants patrimoniaux qui ne peuvent pas être remplacés facilement. Nous démontrerons au Symposium comment l’on peut déployer et configurer facilement de nouveaux environnements pour répondre aux exigences d’agilité et de rapidité de mise en marché. »

« Nous sommes heureux que Savoir-faire Linux se joigne encore à nous cette année, conclut Brian Kim, directeur de l’exploitation chez Liferay. Nos partenaires jouent un rôle très important dans le succès de Liferay et le fait d’avoir cette solide équipe à notre événement lui ajoute de la valeur, notamment pour les participants souhaitant rencontrer les meilleurs intégrateurs de solutions d’entreprise de l’industrie.

Liferay Symposium Gold SponsorPour plus de détails sur le Liferay Symposium North America et pour vous inscrire, visitez le site web de l’événement.

Pour plus de détails sur l’expertise Liferay de Savoir-faire Linux, visitez notre site web. Des photos des symposiums précédents diffusées sous licence Creative Commons BY (crédit seulement) sont disponibles dans notre galerie-photo sur Flickr.

Recherche : l’UQAM relève les défis techniques du projet Ring

À la pointe de l’innovation, le projet Ring — plate-forme de communication texte, audio et vidéo sécurisée et distribuée — ouvre la voie à des défis théoriques complexes. En vertu d’une entente de recherche, Savoir-faire Linux et l’Université du Québec à Montréal (UQAM) collaborent pour améliorer la persistance des données et l’indexation de sa table de hachage distribuée sous-jacente, OpenDHT.

Blue brain design

Avec le soutien financier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), un groupe d’étudiants en informatique de l’UQAM modélise les problématiques posées par la technicité de Ring et implémente des codes robustes. Les recherches semblent mener à des pistes si inédites que le professeur en charge du projet, Alexandre Blondin Massé, envisage d’en publier les résultats au cours de la prochaine année.

Des résultats déjà concluants : persistance et stockage de données à durée déterminée sur le réseau DHT

Simon Désaulniers, étudiant au baccalauréat informatique, vient de modéliser et implémenter la solution permettant de conserver des données sur le réseau DHT pour un temps déterminé. Cette avancée permettra sous peu aux utilisateurs de Ring d’accéder notamment aux messages qui leur ont été envoyés pendant qu’ils n’étaient pas connectés. Ce nouveau procédé garantit que chaque message est chiffré durant son stockage et intact lors de sa réception.

Un défi de taille : l’indexation DHT par la recherche de données à partir d’un élément la concernant

Sur cette lancée, le groupe d’étudiants de 2e et 3e cycles cherche à résoudre la question de l’indexation DHT. Pour contacter un utilisateur de Ring, il faut connaître son identifiant composé de 40 caractères. L’indexation va permettre de retrouver l’identifiant de connexion d’un utilisateur à partir d’une information qu’il a souhaité rendre publique, comme son nom ou son pseudonyme, tout en préservant son anonymat. Vous vous demandez comment c’est possible? Marco Rebado, Sylvain Labranche et Simon réfléchissent justement à une solution. En attendant qu’ils la trouvent, soyez libre de communiquer en toute confidentialité avec Ring!

UQAM logoCRSNC

Savoir-faire Linux et Microsoft Canada annoncent un partenariat étroit dans le domaine de l’Open-Source

Logo MicrosoftLogo Savoir-faire Linux
 

Montréal, le 5 octobre 2015 — En devenant le premier partenaire au Canada « Microsoft Open Source Software Partner », le chef de file canadien des entreprises de services en logiciel libre et technologies ouvertes Savoir-faire Linux renforce ses liens avec Microsoft Canada afin de répondre au mieux aux besoins des organisations. Ils ont conclu cette semaine, à Toronto, un partenariat étroit dans le domaine de l’Open-Source.

« Le programme Microsoft Open Source Partner est un nouveau programme mondial de Microsoft et nous sommes vraiment ravis d’avoir Savoir-faire Linux comme premier partenaire au Canada, a commenté Keith Loo, Open Source Lead chez Microsoft Canada. Les technologies ouvertes représentent une part critique de l’activité de Microsoft et il est important pour nous d’établir des partenariats et d’apprendre de partenaires comme Savoir-faire Linux. Ce programme nous permettra de pouvoir continuer à améliorer et soutenir les besoins d’intéropérabilité de nos clients. Et avec ce partenariat, nous pouvons offrir le meilleur de l’open-source et de l’infonuagique. »

« Je suis très fier du travail accompli par nos experts en génie logiciel et je me réjouis de ce nouveau partenariat, indique Cyrille Beraud, président de Savoir-faire Linux. La plateforme infonuagique Azure est devenue incontournable et les communautés de développeurs en logiciels libres ne peuvent plus l’ignorer. C’est un message très fort que nous voulons envoyer à nos clients: si nous sommes parfois en concurrence sur le marché, nous sommes partenaires chez nos clients et prêts à travailler ensemble à leur fournir les meilleurs services et les solutions les plus adaptées à leurs besoins. »

Ce nouveau partenariat permettra à Savoir-faire Linux, qui a obtenu la compétence « Silver Microsoft Cloud Platform », de fournir à ses clients des experts certifiés et hautement qualifiés capables d’intervenir sur la plateforme infonuagique Azure de Microsoft et maîtrisant parfaitement l’intégration de composants Open-Source. Il permettra à Microsoft de renforcer sa stratégie très forte dans la direction des communautés de développeurs Open-Source et permettra à ses clients de profiter d’une intégration rigoureuse des meilleurs logiciels libres existants sur le marché.

« Il existe plusieurs offres d’infonuagiques telles que Azure et OpenStack pour le déploiement privé ou OVH pour la partie pure centre de données, précise Jonathan Le Lous, vice-président Développement d’affaires, infonuagique et infrastructures, chez Savoir-faire Linux. Nous pensons que ces offres se complètent et s’hybrident. Elles correspondent chacune à des besoins et des contraintes spécifiques. Je suis donc heureux de travailler avec Microsoft à une utilisation accrue des technologies ouvertes, innovantes et flexibles dans le monde des affaires — tant dans les environnements Microsoft existants que sur la plate-forme infonuagique Azure. »

« C’est une nouvelle ère qui commence chez Microsoft, conclut Adi Morun, Chef de produit Azure chez Microsoft Canada. Nous sommes vraiment déterminés à offrir le nuage informatique le plus complet et le plus ouvert! On le voit bien avec nos récents et nombreux investissements, partenariats et nouvelles offres. En fait, plus de 20 % de nos machines virtuelles sur Azure tournent sur Linux. Ce partenariat est d’autant plus stimulant que nous resserrons ainsi nos liens avec la fantastique communauté open-source au Canada! »

Côte d’Ivoire — Savoir-faire Linux traverse la Méditerranée!

SFLinux France en Côte d'Ivoire

C’est avec beaucoup de fierté que Savoir-faire Linux s’est vue proposer, au printemps dernier, la possibilité de participer à une semaine majeure pour les Logiciels Libres en Côte d’Ivoire. La première édition de la journée OS Management Day y avait en effet lieu le 8 avril, immédiatement suivie de la 2ème édition des Journées de l’entreprise numérique (JEN) d’Abidjian, les 9 et 10 avril.

Savoir-faire Linux fut présentée par la société Smile Côte d’Ivoire, qui organisait le OS Management Day, comme un partenaire technologique expert dans les domaines du libre et plus particulièrement dans le cloud et les ERP (Odoo). Un premier contrat autour de l’intégration d’OpenStack a d’ailleurs été signé à cette occasion, entre les deux entreprises.

Laurent-Marie-aux-JENAux JEN, nous recevions également un accueil très chaleureux et amical. Les contacts, nombreux et de qualité, déboucheront très certainement sur de nombreuses « success stories » dans les mois et les années à venir.

La Côte d’Ivoire est un pays en pleine mutation technologique et son intérêt pour les Logiciels Libres est très fort. En Afrique comme ailleurs dans le monde, nombreuses sont les entreprises collectivités et ministères qui ont compris que ces technologies étaient, de façon évidente, la meilleure façon de répondre à leurs problématiques de compétitivité et d’innovation.