Image of an arrow

Le gouvernement fédéral s’informe sur les logiciels libres

drapeau_canadaLe 19 janvier, une « demande d’information sur les logiciels libres » a été lancée par le Ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux Canada (TPSGC). Cette demande d’information avait pour but « d’aider le gouvernement du Canada (GC) à élaborer des lignes directrices concernant la planification, l’acquisition, l’utilisation et la cession de logiciels libres. Alors que ces logiciels libres soulèvent passablement d’intérêt au sein du gouvernement du Canada, il reste de nombreuses questions auxquelles il faut apporter des réponses (voir ci-dessous). D’un point de vue opérationnel, il s’avère nécessaire d’élaborer des lignes directrices communes qui soient équitables, ouvertes et transparentes, et qui puissent être appliquées de façon cohérente dans l’ensemble des ministères. »

Parmi les questions posées, il y avait celles-ci :

  • Q2. Quels seraient les critères raisonnables que l’État devrait prendre en compte dans un processus décisionnel visant à faire l’acquisition de logiciels libres? Y a-t-il des circonstances où l’acquisition des logiciels libres n’est pas recommandée?
  • Q3. Quels éléments, autres que le prix, devraient être retenus pour la préparation de lignes directrices sur l’évaluation des logiciels libres?
  • Q4. Comment faut-il tenir compte des équipements et des services actuellement fournis par le gouvernement, des ententes sur les niveaux de service et des ressources internes lorsqu’il s’agit d’évaluer l’utilisation d’un logiciel libre?

L’un des éléments de réponse de Savoir-faire Linux a trait à la nécessité technologique du logiciel libre: « Nous considérons le logiciel libre comme une nécessité technologique seule capable de répondre aux nouveaux besoins des systèmes d’informations des organisations. »

« En effet ceux-ci sont devenus fortement intégrés, complexes, hétérogènes et en mutation constante. C’est ce dernier point qui invalide tous les indicateurs économiques antérieurs tels que le TCO ou le ROI car ceux-ci s’appuyaient sur une vision rigide, verticale et statique de l’organisation, à l’image des entreprises du XXe siècle. Cela n’est plus le cas. L’informatique ne se réduit plus à l’automatisation des processus de production. Dans bien des cas aujourd’hui, l’organisation et son système d’information se confondent et le coût du changement devient la question centrale. Comment rendre possibles ces interactions multiples et ces mutations constantes tout en maîtrisant au plus près les coûts? C’est là que le modèle du logiciel libre apporte une réponse décisive et c’est là que le modèle propriétaire trouve ses limites. »


Articles similaires

Image of an arrow

Bonjour ! Je m’appelle Emma Falkiewitz et j’ai 21 ans.‌‌ Je suis en 4ᵉ année d’école d’informatique à l’université de technologie de Compiègne (l’UTC) en France. Je viens de terminer mon stage à Savoir-faire Linux où j’ai travaillé sur Jami. Comment t’est venu ce choix de carrière ? Au lycée, j’étais déjà intéressée par l’informatique, […]

[L’introduction est en français, le reste du texte en anglais] 2023 fut une année très prolifique pour Savoir-faire Linux, et à l’occasion de notre participation et de notre sponsorisation du LF Energy Summit 2024, nous souhaitions partager une rétrospective des conférences auxquelles nous avons participé en 2023. Grâce à nos investissements en R&D ainsi que […]

Salle Shuli Goodman

Notre vie personnelle et professionnelle est souvent jalonnée de rencontres avec des femmes et des hommes qui nous ont marqués et inspirés, que ce soit par leurs compétences, leur engagement social ou politique, leur vision, leur leadership… Nous avons cette tradition chez Savoir-faire Linux qui est de rendre hommage à certaines de ces personnalités remarquables […]

Parce que l’UX ne se limite pas au monde connecté, si vous allez un jour à Miami et que vous devez prendre le train, ne cherchez pas plus loin : optez pour la Brightline. Ce réseau ferroviaire a su inclure l’UX et l’expérience client dans son processus et rend le train extrêmement agréable à emprunter. […]

Tout le monde UX, abrégé TLM UX, est le rendez-vous UX (User Expericence – Expérience Utilisateur) de la scène Montréalaise. Proposant des conférences sur le sujet tous les 2 mois, TLM UX organise des rencontres entre passionnés, professionnels ou tout simplement curieux du domaine de l’expérience utilisateur. Ayant comme partenaires des grands noms d’agence de […]