Image of an arrow

E-commerçants, préparez-vous !

Raphaël HOAREAU

visuel-article-infra

Les fêtes approchent et si votre activité dépend grandement d’Internet et de votre site Web, vous vous posez sans doute la question : « Mon site va-t-il tenir le coup ? ».

Nombreux sont les commerçants qui misent beaucoup sur leur site e-commerce et cette période de fête est cruciale, voire vitale.
Il ne suffit pas de disposer de son site Web hébergé chez 1and1 ou Hostpapa à moindre coût pour assurer sa présence en ligne en tout temps et en toute circonstance.
Même si ce genre d’offre peut suffire à beaucoup et pour la majorité de l’année, les fêtes et autres périodes de soldes génèrent un trafic (beaucoup) plus élevé pour votre site.
Le défi, c’est de faire en sorte que votre boutique en ligne reste disponible et fluide pour le visiteur, augmentant ainsi la satisfaction client et votre taux de transformation.

Voici 5 points importants pour préparer votre site à affronter cette période de trafic intense :

  • Backups : L’assurance vie
    On ne le répète jamais assez, mais un incident est vite arrivé. Erreur humaine ou défaillance matériel, ce n’est jamais le bon moment. Il faut être prêt et disposer de procédures de sauvegarde et de restauration propres et éprouvées.
    Prenez donc le temps de vérifier l’état de vos sauvegardes et de corriger en cas de soucis.
  • Le CDN : La qualité a un prix
    Voilà une solution performante mais onéreuse. Le CDN (ou Content Delivery Network) vous permet d’assurer « un point de présence » au plus proche du visiteur en mettant à disposition des nœuds de « cache » géographiques.
    Si votre budget vous le permet, souscrire à un service de CDN est une option plus que viable pour la tenue en charge de votre site Web.
    Si cet élément est un des premiers de la liste, c’est surtout parce que sa mise en place doit être anticipée et réfléchie. Nombreux sont les acteurs du monde des CDNs (Akamaï, CDNetworks, CloudFlare, etc.) et chacun propose de plus en plus d’offres. Il s’agit surtout de vous poser les bonnes questions pour faire le bon choix. Où souhaitez-vous être présent ? Que souhaitez-vous accélérer ?
    Bref, prenez le temps d’y penser.
  • Le test de charge : La preuve par 3
    Indispensable à toute plateforme ayant pour vocation d’accueillir des visiteurs/utilisateurs, un test de charge est un moyen empirique de vous donner une idée des performances de votre site.
    Ce genre de benchmark ne se réalise bien entendu pas pendant la période fatidique mais bien avant. L’idéal étant de réaliser ces tests sur la plateforme telle qu’elle sera au moment des fêtes (i.e : code source, produits, infrastructure, etc.).
    Un seul changement, et le test ne sera plus représentatif.
    Il existe plusieurs outils OpenSource pour réaliser ce genre de tests par vous-même, notamment JMeter (http://jmeter.apache.org/) qui vous permettra de définir un scénario de navigation et de le « jouer » plusieurs fois, en parallèle, selon des critères que vous aurez définis, et ce, jusqu’à atteindre les limites de votre hébergement. Il ne tient qu’à vous, ensuite, d’analyser les résultats pour en tirer les conclusions les plus pertinentes.
  • Le cache : À tous les niveaux
    Pour améliorer les performances de votre site Web, il faut faire en sorte de le solliciter le moins possible ; et si vous ne pouvez pas jouer sur le nombre de visiteurs, vous pouvez « soulager » votre infrastructure par la mise en place et/ou l’optimisation du cache à plusieurs niveaux.

    • Cache navigateur : c’est le niveau de cache le plus important. C’est celui qui est géré par le navigateur de l’utilisateur. En définissant la politique de cache (via les en-têtes Cache-Control et Expire) des éléments et leur durée de mise en cache, vous permettez au navigateur de conserver, en local, certains éléments et ainsi, de ne pas solliciter continuellement votre serveur Web. L’utilisateur y gagne en rapidité et vous en performance.
    • Cache code : Situé côté serveur, le cache de code (géré par APC, OPCache, etc.) va permettre la mise en cache des fichiers pré-compilés de votre application (PHP par exemple). Le gain est significatif puisqu’on évite les étapes lourdes de parsing et compilation du code.
    • Cache Applicatif : En plus du cache de code, vous pouvez utiliser un serveur de cache applicatif tel que Redis ou Memcached. Basés sur du stockage clé-valeur, en RAM, le gain de performances est également fortement appréciable. Attention, votre application doit être conçue pour utiliser ces serveurs de cache ; via plugin ou développement spécifique.
    • Reverse Proxy : Le reverse proxy ou proxy inverse est une brique intermédiaire entre l’application et le client. Possédant son propre cache, il va décharger votre serveur web en utilisant ce qu’il possède déjà plutôt que de faire suivre la requête. La configuration de ce genre de logiciel est très fine et vous permet de mettre en cache quasiment tout et « n’importe quoi ». On peut même y faire de la mise en cache de page « partielle » via les blocs ESI (cf: https://fr.wikipedia.org/wiki/Edge_Side_Includes). On peut citer Varnish (https://varnish-cache.org/), un projet opensource populaire et performant.
    • CDN : Comme précédemment dit, le CDN est un réseau de livraison de contenus qui  diminuera sensiblement le temps d’ouverture de vos pages Internet et facilitera également l’accès à vos différentes applications Web. Un service CDN se révèle particulièrement judicieux voire indispensable pour desservir efficacement des régions éloignées.
  • Le Jour-J : On ne touche à rien !
    Ça peut paraître extrême, mais il faut limiter au maximum les actions en back-office. Peu importe votre CMS, les actions significatives (changement des prix, contributions, réindexations, etc.) sont lourdes pour votre application et donc pour votre infrastructure. Votre site étant déjà en train de supporter un trafic inhabituel, laissez-le tranquille et contentez vous de regarder.

Voilà un petit tour de quelques points à avoir en tête lorsqu’on est e-commerçant pour optimiser ses activités sans craindre les incidents techniques. La liste n’est bien entendu pas exhaustive et on peut citer d’autres pistes d’améliorations comme l’optimisation des médias de votre site pour gagner en légèreté, l’augmentation temporaire de la puissance de votre infrastructure ou encore l’utilisation du Responsive Web Design pour les nombreux terminaux mobiles qui envahissent de plus en plus le marché.

Vous l’aurez compris, les options sont donc infinies. Pour une expérience utilisateur optimale, tenez compte des caractéristiques spécifiques de vos visiteurs et prenez des décisions qui répondent à vos enjeux stratégiques d’affaires. Avec un investissement minime et des choix éclairés, les résultats peuvent être bluffants. Sachez que l’équipe Infrastructure de Savoir-faire Linux peut vous guider dans vos démarches pour un temps des fêtes couronné de succès !


Articles similaires

Image of an arrow

La LDAPCon est une conférence internationale autour de la technologie LDAP et des enjeux de gestion des identités, d’authentification et d’habilitation. L’événement qui se déroulera cette année à Bruxelles du 19 au 20 octobre, se tient tous les deux ans dans un pays différent : 2007 à Cologne en Allemagne 2009 à Portland aux États-Unis […]

19 Sep. 2017 Lecture de 2 minutes.

Savez-vous comment automatiser l’installation ainsi que la configuration de Nexus Repository Manager version 3.x avec Ansible ? Pas encore ? On vous donne un coup de pouce ici ! Pour rappel, Ansible est un outil de déploiement qui permet à des playbooks d’automatiser les déploiements d’applications et d’infrastructure. L’avantage clé d’Ansible est sa flexibilité puisqu’il […]

5 Sep. 2017 Lecture de 8 minutes.

         Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie d’une vidéo promotionnelle produite par Microsoft eux-même ! Fruit d’une collaboration autour de la plateforme Azure, cette vidéo souligne la pertinence et l’essor des technologies open source dans l’environnement infonuagique Azure de Microsoft ainsi que notre capacité d’innovation en combinant technologies open source […]

1 Juin. 2017 Lecture de 2 minutes.
Thumbnail image

L’authentification unique (en anglais Single Sign On ou SSO) est aujourd’hui bien implantée dans les systèmes d’information, grâce à une large offre de produits et surtout de nombreux standards comme CAS, SAML ou OpenID Connect, pour ne citer que les plus importants. Cependant, ce domaine reste difficile d’accès car chaque nouvelle norme demande un temps […]

31 Mar. 2017 Lecture de 2 minutes.
Thumbnail image

La Ville de Villeurbanne mise sur l’Open Source et choisit LemonLDAP::NG pour contrôler les droits d’accès de ses utilisateurs. La Ville de Villeurbanne possédait plusieurs applications Web dont l’authentification était déjà déléguée à un serveur central CAS (Central Authentification Services), modifié pour les besoins de Villeurbanne pour donner accès à la fois aux utilisateurs internes […]

28 Fév. 2017 Lecture de 3 minutes.
Fermer
Fermer