Un nouveau standard de SSO pour les gouverner tous

L’authentification unique (en anglais Single Sign On ou SSO) est aujourd’hui bien implantée dans les systèmes d’information, grâce à une large offre de produits et surtout de nombreux standards comme CAS, SAML ou OpenID Connect, pour ne citer que les plus importants.

Cependant, ce domaine reste difficile d’accès car chaque nouvelle norme demande un temps d’apprentissage non négligeable et l’adaptation des applications. Afin d’éviter que ces technologies finissent dans un cul-de-sac, un nouveau standard unifiant les protocoles actuels a vu le jour : le standard des anneaux !

La fraternité de l’anneau

Ce standard part du principe que tous les protocoles de SSO fonctionnent sur le même modèle : une requête non authentifiée à un fournisseur de servicesls (application) est renvoyée à un fournisseur d’identité (portail) qui authentifie l’utilisateur puis transmet son identité au fournisseur de service dans un jeton.

Le fournisseur de service et le fournisseur d’identité font partie d’un anneau de confiance (ou cercle de confiance) grâce à l’échange préalable de données de configuration (métadonnées).

Le standard des anneaux conserve donc tout simplement ce fonctionnement en simplifiant les échanges (uniquement des requêtes HTTP GET) mais en exigeant une validation des signatures des messages au bit près.

Les deux tours

Le processus d’authentification se joue en deux tours :

  1. Redirection de l’utilisateur via son navigateur entre fournisseur de services et fournisseur d’identité pour récupérer un jeton opaque (canal frontal)
  2. Validation du jeton directement entre les fournisseurs (canal dorsal)

Concrètement, le standard des anneaux va comme OpenID Connect reposer sur OAuth 2.0, à la différence que les jetons d’accès sont rebaptisés « access tolkien » pour les distinguer justement des jetons OAuth 2.0 classiques.

La redirection initiale est inspirée du protocole CAS (notion de service dans l’URL) et la gestion des signatures du protocole SAML (clé publique publiée dans les metadonnées).

Ainsi, ce nouveau standard tire parti du meilleur des protocoles existants en masquant la complexité de leurs implémentations.

Le retour du R.O.I.

Pour les applications devant intégrer le standard des anneaux, le retour sur investissement est immédiat : le nouveau protocole est simple, basé sur des composants existants, robuste et sûr.

En résumé, la gestion de l’identité de l’utilisateur peut se traduire du point de vue des applications vis-à-vis de utilisateurs par « Vous le savez ? Nous le saurons ! ».

Le standard des anneaux, un nouveau protocole sur lequel il faudra compter !

Publié par

Clément Oudot

Passionné du logiciel libre et de la gestion d’identité, Clément est spécialiste de la sécurité et des infrastructures. Il travaille notamment avec les logiciels LemonLDAP::NG, LDAP Synchronization Connector et LDAP Tool Box. Basé à Lyon, il a rejoint Savoir-faire Linux en juin 2015. Twitter | LinkedIn | Viadeo | SlideShare | Lanyrd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *