Partie 2 : L’optimisation du trafic réseau

Rappelez-vous, dans notre article précédent, nous vous parlions de la PHT et de la possibilité d’y lancer plusieurs recherches sur une clef précise au lieu d’une seule et unique requête présente sur une clef donnée.

Cette activité sur les clés continue et se précise puisqu’il est désormais question d’optimiser les recherches des utilisateurs. Simon Désaulniers, développeur pour le projet Ring, travaille actuellement sur l’optimisation des opérations sur la table de hachage OpenDHT en y implentant des query (requêtes). Cette fonctionnalité permet de faire le tri des données non plus à la réception, mais à l’envoi. Autrement dit, les nœuds contenant les données appliquent le filtre décrit par les requêtes avant d’effectuer l’envoie des données. De cette façon, beaucoup de données échangées précédemment éviteront de transiter inutilement sur le réseau.

De son côté, Nicolas Reynaud travaille sur le comportement évolutif de l’arbre préfixe. Ses efforts visent à optimiser la couche du PHT de façon à ce que celui-ci présente un état cohérent en tout temps.

Car en effet, après le passage des clefs unidimensionnelles aux clefs multidimensionnelles, le risque que les données se perdent au cours de l’évolution du réseau augmentera avec la complexité de la clé. De plus, il a pour objectif l’ajout des clés multidimensionnelles complètes comme partielles (c.f. encadré).

Afin de s’assurer que les données se déplacent au bon endroit dans l’arbre préfixe, l’algorithme qui tourne sur le PHT a été automatisé de telle manière à ce qu’aucune données ne se perdent en allant se nicher « dans la mauvaise feuille ». Ceci est une étape cruciale pour Ring puisqu’il s’agit d’établir les fondations pour un système de publication de profil Ring.

Publié par

Savoir-faire Linux

Savoir-faire Linux est le chef de file de l’informatique à code ouvert sous licence libre au Québec et au Canada. Moteur d’une économie nouvelle fondée sur le savoir, Savoir-faire Linux développe depuis 1999 une expertise exceptionnelle qu’elle met au service des entreprises et des organisations publiques afin de répondre aux défis d’évolution de leurs systèmes d’information. Forte d’une équipe multidisciplinaire de plus de 145 experts de 24 nationalités différentes dans 5 villes et sur 2 continents, Savoir-faire Linux fournit des services à plus de 500 organisations à travers le monde.