Revue de presse Inno #6

Design

Atomic Design

Par Patrick Bracquart 

Depuis l’avènement du web, on parle de conception de pages web. Ce terme, hérité du domaine imprimé, démontre bien la considération du contenu web depuis les années 90 : une architecture composée de pages consultables, comme un livre. 
Or, depuis maintenant quelques années, la multitude de plateformes disponibles pour consulter du contenu web ne cesse d’augmenter et de se complexifier. De l’ordinateur au mobile en passant par la télévision ou encore les montres intelligentes, il est devenu clair que le concept de design et de structure de pages web est obsolète. 

 

L’atomic design, terme inventé par Brad Frost, est une nouvelle méthodologie de design. Au lieu de penser son contenu comme une page, chaque élément de design est conçu en partant du plus petit élément (comme un call to action) vers un ensemble plus grand. On part de l’atome pour créer une molécule et elles s’assemble pour créer un organisme web cohérent et modulable. 

Chaque atome étant placé individuellement dans une librairie, l’atomic design est un gain de temps et de cohérence en plus d’une mise à jour simplifiée.

Pour en savoir plus :

Développement web

Makefile ou comment éviter de réinventer la roue

Par Samuel Sirois

Après m’être absenté pendant quelques années de la partie frontale des applications web, j’ai été récemment appelé à replonger dans ce monde à travers deux projets auxquels je collabore. Une belle occasion de revisiter mes idées préconçues et mes vieilles habitudes de travail puisqu’une base de code déjà existante et utilisant les derniers outils à la mode est présente sur mon poste après le git clone initial.

Ouf ! Ça bouge vite sur la première ligne ! De nouvelles versions d’ECMAScript supportées par les clients Web modernes, une plénitude de pseudo-langages basés sur JavaScript, la multiplication des pré-processeurs CSS… Que dire de tout ces moteurs de production maintenant disponibles spécifiquement développés par et pour les développeuses et développeurs JavaScript ?

Avec toutes ces merveilles, ces derniers (les moteurs de productions) deviennent essentiels pour éviter que l’effort nécessaire pour agréger, minifier, lier, compiler ?!, tous ces fichiers ne viennent pas annuler les gains en efficacité d’avoir dorénavant les outils nécessaires à la création d’applications web modernes.

Je me questionne tout de même à savoir s’il n’y a pas eu un petit manque de communication entre celles et ceux qui ont plus récemment eu ce besoin dans leurs projets (les développeuses et développeurs de la partie frontale) et celles et ceux qui ont déjà eu ces mêmes besoins et qui ont trouvé une solution (pas la seule) à ce problème depuis les années soixante-dix !

Je n’ai jamais ressenti le besoin d’utiliser ces outils modernes, connaissant déjà Make et ayant déjà été confronté à de nouvelles solutions à la mode à la fin du siècle dernier, j’ai finalement fait marche arrière pour revenir à ce qui fonctionnait déjà. Évidemment, je me fais un devoir de rédiger manuellement les Makefiles des projets auxquels je participe et je n’hésite pas à entretenir cet outil.

Réinventer la roue, pour refaire les mêmes erreurs ou pour vraiment améliorer la situation ? Quelques liens intéressants pour vous faire votre propre opinion :

Contribution

Des contributions au Inno Hackest

Devant le succès des après-midis de contributions, l’équipe a décidé de renforcer l’activité et de bonifier sa formule. Dorénavant, ces après-midis auront lieu aux deux semaines sous le nom de « Hackfest ».

 

Nos premiers Hackfest

 

 

Par petits groupes de personnes, jamais tout seul, nos SFLiens ont l’opportunité de se former sur de nouvelles technologies, de contribuer à des projets qui leur tiennent à cœur ou à travailler sur de nouveaux « side project ».
On y retrouve pêle-mêle des initiations à la réalité virtuelle comme la réalisation d’une simulation de chute de Domino avec le moteur physique Unity et l’Oculus Rift, un atelier sur la technologie Blockchain et l’étude du cas concret de l’annuaire des usernames de Ring, la réalisation de POC et de prototypes par exemple sur des bases de données orientées document.

Review Upgrade

Par Maxime Turcotte

La page du rapport d’analyse de migration de Drupal 8, sur laquelle sont répertoriés les modules qui seront migrés et ceux qui ne le seront pas, avait grand besoin d’une refonte afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Durant notre après-midi hackfest, j’ai écrit une première version d’un correctif qui réutilise certains éléments de design du tableau de bord d’administration. Ainsi, en ajoutant simplement quelques icônes, il est beaucoup plus facile de voir d’un seul coup d’œil ce qui requiert notre attention.

Revue de presse Inno #1

Mobilité

Kotlin : Faster Lazy for Android

Par Loïc Siret

L’utilisation de Lazy en Kotlin permet de déclarer une Property sans l’initialiser immédiatement : Elle le sera lors de son premier usage ! Particulièrement utile lorsque que l’on veut mapper une Property sur le résultat d’un appel à une base de donnée par exemple.

iOS : Présentation de Weavy au CocoaHeads Meetup du 21 septembre dernier

Par Thibault Wittemberg (conférencier)

Dans le monde réel, le tissage implique l’utilisation d’un métier à tisser pour entrelacer deux ensembles de fils à angle : le “Warp” qui s’étend verticalement et le “Weft” qui la traverse horizontalement. Dans cette présentation, nous avons démontré qu’une technique aussi ancienne peut être très utile, notamment lors de la navigation dans une application iOS. L’objectif est de se débarrasser des limitations inhérentes aux “segues” ou au code technique de modèles de conception comme “Coordinator”.

Weavy est un framework open source, basé sur un tel modèle de tissage, qui favorise la programmation réactive, la navigation déclarative, l’injection de dépendance et la séparation des préoccupations.

Développement Web

Intégration de React dans Drupal Core

Par Alexandre Lision

Des discussions ont été entamées à la DrupalCon Vienna pour intégrer React dans Drupal Core. Pourquoi cette discussion maintenant ? Car React a beaucoup plus de traction que d’autres framework JS, et s’est démocratisé. De plus le récent retournement de veste sur la nouvelle licence de React sous MIT va dans la bonne direction pour considérer son intégration dans Drupal. Toutefois, le manque d’expertise JS au sein de l’équipe de contributeurs Drupal pourraient être un bloquant.
Le mix entre Drupal et React native permettrait de bénéficier d’un CMS démocratisé et robuste avec une solution Front-end moderne.

Actualités diverses

Après-midi Contribution, vendredi 29 septembre

L’après-midi Contribution est un événement récurent organisé par le département Innovation digitale, Web et mobilité de Savoir-faire Linux. Il permet à nos consultants de consacrer une partie de leur temps à contribuer à des projets open-source ainsi qu’à se former sur de nouvelles technologies.

Découverte d’un module Python de reconnaissance optique de caractères (OCR)

Par Kevin Barralon

Tesseract est moteur de reconnaissance optique de caractères (OCR) qui reconnaît plus de 100 langues. Il existe un module Python permettant d’utiliser le moteur en important le paquet. Le paquet reconnaît les formats jpeg, png, gif, bmp, tiff, et d’autres grâce au paquet PIL (ou Pillow). Une après-midi a été dédiée à la découverte du paquet et à son installation dans un conteneur Docker dans le but de l’utiliser conjointement avec le micro-framework Python Flask et de créer une API Rest avec notamment un endpoint qui permettrait de renvoyer les résultats de la reconnaissance des caractères d’une image soumise via l’API.

Savoir-faire Linux commanditaire Bronze: Mini Compte Rendu du Sommet Drupal Nord

Maxime Turcotte, notre consultant en logiciels libres nous a gentiment réalisé un petit compte-rendu sur ses 4 jours au Drupal Nord qui ont eu lieu le 16 et 19 juin dernier à Montréal.

ClQmc9DUoAAj2TH

On retiendra, selon ses commentaires, que l’évènement aura accueilli environ 300 personnes sur les quatre jours. En grande majorité des visiteurs venus de l’extérieur de Montréal.

Une trentaine de personnes étaient inscrites aux formations du jeudi. Celles qui n’y étaient pas, on profité de ce temps mort pour préparer leurs présentations du lendemain.

On retiendra aussi la conférence donnée par Bart Feenstra et spécialement débarqué des Pays-Bas pour l’occasion. Les échanges auront tourné autour des standards PHP proposés par le groupe de réflexion PHP-FIG.

En plus des 20 autres conférences proposées le samedi, une autre excellente conférence a été donnée par Cathy Theys de Chicago autour des réflexions engagées par la communauté Drupal aussi bien au niveau du marketing, que du recrutement mais encore de la gestion de projet.

À ce propos, les audios sont disponibles ici : http://www.drupalnorth.org/en/session/thoughtfulness-and-drupal

Enfin, le dernier jours s’est terminé sur un sprint lors duquel une trentaine de codeurs expérimentés et débutants étaient présents pour apporter leurs contributions personnelles au coeur de Drupal.

Sans oublier les collations, les pizzas et le ukulele!!!

0e8c49bb-6bc1-4f8e-a9b2-c27e23ee086f_0

La famille Drupal se réunit au sommet Drupal Nord

Le développement des communautés et les logiciels libres sont par définition intiment liés puisque ces derniers visent « à accroître les possibilités de réutilisation, d’échange et de travail collaboratif ».

Fidèle à cette dynamique, la communauté Drupal se réunira du 16 au 19 juin lors du Sommet régional Drupal Nord à l’Université de Concordia. Savoir-faire Linux soutiendra à titre de partenaire bronze cet évènement de 4 jours autour du code et des techniques Drupal.

drupal-8-logo-inline-CMYK-72

Drupal reste la plus grande communauté Open Source dans le monde avec plus d’un million de membres et plus de 28 000 développeurs parmi lesquels certains ont trouvé place chez Savoir-faire Linux.

En effet, l’entreprise a fait le choix d’intégrer les pratiques Drupal à son offre de services. Les réalisations les plus marquantes sont notamment la refonte du portail de l’École Polytechnique de Montréal (+150 sites), le nouvel Espace Étudiant de l’Université Paris-Dauphine, mais encore le site de Tourisme Laurentides et l’Office municipal d’habitation de Montréal.

« Sur de plus gros projets comme des usines à sites, l’expertise de Savoir-faire Linux fait la différence et c’est ce qui nous différencie d’une agence web » ajoute Emmanuel Milou, consultant en logiciel libre.

Drupal, plus qu’un simple système de gestion de contenu (CMS), est une véritable plate-forme de gestionnaire de contenu (CMF). « Pour des applications de gestion de contenus qui nécessitent une modélisation métier avancée, Drupal reste le meilleur choix.» explique Emmanuel.

La direction prise par Drupal 8 renforce cet aspect notamment avec l’intégration des composants du framework Symfony 2. Elle offre une meilleure gestion de la configuration, et l’intégration d’outils et de concepts plus standards (dans le monde PHP) que dans les versions précédentes.

oemzcOdn

La pratique Drupal chez Savoir-faire Linux

Le choix des modules optionnels dépendra de beaucoup des besoins spécifiques à chaque client. Ainsi, Savoir-faire Linux offre plusieurs services en réponse aux différentes demandes :

 

 

– Une configuration simple et avancée

– Un développement sur mesure des modules personnalisés et thèmes

– La mise en place de processus de développement avancés basée sur les principes d’intégration continue et de livraison continue avec Jenkins comprenant l’automatisation des tests fonctionnels.

– Une expertise en mutualisation et dans le domaine des usines à sites (multi-sites) basées sur Aegir.
À noté que, Aegir permet d’administrer et de déployer un large réseau de sites Drupal.

– Un Audit de performance et de sécurité : Stm.info, le Conseil Canadien des vérificateurs législatifs, la Commission scolaire des navigateurs entre autre.

Un appui à la formation

La formation est aussi un élément qui favorise l’avancement des communautés informatiques quelles qu’elles soient. Voici pourquoi des formations Savoir-faire Linux en Drupal sont données aux edimestres et développeurs.

D’ailleurs, le Sommet régional Drupal Nord organisera le dimanche 19 juin un code sprint.
Pour Maxime Turcotte, consultant en logiciel libre chez Savoir-faire Linux, « c’est une excellente occasion d’apprendre de facon ludique tout en contribuant au développement des communautés. »

Le code sprint est gratuit et ne nécessite aucun prérequis, tout le monde peut y participer selon ses compétences.

Pour plus d’information sur les formations Savoir-faire Linux, rendez-vous sur le lien suivant :
https://www.savoirfairelinux.com/en/services/training/gnu-linux

Si vous êtes intéressé à faire une présentation au Sommet Régional Drupal Nord, visitez sans plus attendre le site de l’évènement au www.drupalnorth.org/en. La date limite de soumission est le mardi 17 mai 2016.

Autres évènements Drupal à venir dans le monde :

DrupalCon Nouvelle-Orléans 9 – 13 mai 2016

DrupalCon Dublin 26 – 30 septembre 2016

Web2Day Nantes (France) – 15 – 17 juin 20116