Le logiciel libre, nouveau point de recherche dans l’Industrie aérospatiale.

Le Salon du Logiciel libre accueillera le 20 septembre entre 14 et 14h45, l’ingénieur robotique de l’Agence spatiale Canadienne M. Régent l’Archevêque.

s2lq-logo-bleu-2016

L’occasion de faire le pont entre l’utilisation des logiciels libres et l’élaboration de technologies hautement sophistiquées dans les domaines que sont l’aérospatiale et l’aéronautique. Traditionnellement structurée autour de solutions propriétaires, cette tendance s’amoindrit avec la rapidité d’innovation qu’offre le logiciel libre et son potentiel d’investissement en matière de recherche et développement (R&D).

« En optant pour les technologies ouvertes et les meilleures pratiques de développement agile et collaboratif, CMC Électronique a développé un système de communication robuste » a déclaré le Directeur de Aircraft Information Systems, CMC Électronique Esterline, Jean-Marie Bégis dans un article parut dans la revue de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française au Canada.

Retrouvez l’article au complet ici.

Retrouvez aussi l’article: l’Open source s’invite au coeur des systèmes avioniques

M.Régent l’Archevêque co-dirige actuellement le développement du logiciel libre Apogy basé sur Eclipse et élaboré dans le but de fournir un environnement de développement aux stations de contrôle.

u9yoqylo

Celui-ci offre aussi la possibilité d’opérer à distance des systèmes (robots, systèmes de visions et satellites). Lors de sa conférence, Régent se prononcera sur les défis techniques et programmatiques que rencontre l’industrie aujourd’hui.

« Avec un chiffre d’affaire de plus de 12 milliards, le Québec est la troisième capitale mondiale du secteur aérospatiale et la sixième productrice de matériel aérospatial dans le monde, nous ne pouvions passer à côté d’une conférence là dessus, et nous sommes très heureux d’avoir pu booker M. Régent l’Archevêque » s’est exclamé emballée, l’organisatrice de l’événement, Nathalie Rochefort.

couvertetat2016

Une conférence d’autant plus importante que l’industrie aérospatiale québécoise emploie plus de 3600 diplômés par année et qu’elle exporte plus de 80% de sa production, ce qui en fait l’un des fleurons de l’économie québécoise.

Les chiffres sur l’Industrie Aérospatiale Canadienne en 2016

Fier commanditaire Platine de l’événement, Savoir-faire Linux soutient les initiatives étudiantes et s’implique dans les partenariats de recherches universitaires.

Savoir-faire Linux, sponsor or, au Liferay Symposium 2016.

Nous sommes très heureux d’annoncer à la communauté Liferay, nos partenaires et nos clients notre participation au Liferay Symposium 2016 qui se déroulera à Chicago à la fin du mois.

16nas-sponsor-gold-large

Comme chaque année, nous y allons avec pour objectif de faire connaître notre expertise Liferay et nos compétences parallèles en Java, Web, DevOps et infonuagiques.

Chaque année lors de cet événement, une dizaine de partenaires Liferay sont recompensés pour leur implication auprès de la communauté.

Nous espérons encore une fois que notre travail sera apprécié.

Chart Portlet, dernières mises à jours

Nous avons mis beaucoup d’effort à vous sortir la dernière version Chart Portlet disponible ici: https://web.liferay.com/marketplace/-/mp/application/48919330

Nous avons aussi hâte de vous rencontrer afin de discuter de nouvelles opportunités d’affaire sous Liferay 7 qui était déjà la grande question en 2015.

Comme à notre habitude, nous vous présenterons nos outils de déploiements automatisés et les possibilités améliorées de l’expérience utilisateurs sous Liferay 7 notamment.

Savoir-faire Linux, Red Hat et Liferay

De plus, nous tenons à rappeler que nous sommes partenaire Red Hat et partenaire platine Liferay et qu’à ce titre nos développeurs et administrateurs Liferay sont certifiés par ces deux éditeurs.

Enfin, cet événement est une merveilleuse occasion pour vous de découvrir notre dernier projet de logiciel de communication universel et libre, Ring.

beta-version-features-fr

En espérant vous voir nombreux à notre kiosque les 26 et 27 septembre, nous vous invitons à visiter le site internet de Ring et à télécharger l’application sur vos appareils.

https://ring.cx/en/download

Le Salon du logiciel libre 2016

Le Salon du logiciel libre du Québec, le S2LQ, se déroulera le 20 septembre au Plaza Montréal au 420 Sherbrooke Ouest. Il a pour mission de promouvoir « l’utilisation des logiciels libres dans toutes les sphères de notre société en donnant la parole tant à ceux qui codent qu’aux utilisateurs ».

https://s2lq.com/s2lq-logo-bleu-2016

 

Le S2LQ, tour d’horizon du logiciel libre au quotidien

Le S2LQ dévoile pour cette nouvelle édition un programme des plus intéressant en matière d’innovation technologique, de gestion, de gouvernance et de responsabilité sociale dans le domaine du logiciel libre et à code ouvert (open source).

Découvrez le programme ici. 

Les logiciels libres équipent au moins 80% des web serveurs dans le monde, ils sont porteurs de potentialités bien supérieures à ceux des logiciels propriétaires comme l’accès au code source, les licences GPL, le support communautaire et matériel, l’innovation rapide, leur modularité et leur sécurité.

Lire l’article ici, http://www.sih-solutions.fr/le-logiciel-libre-l-avenir-de-l-informatique/

Parce que les logiciels libres sont partout, depuis les montres jusqu’au GPS automobile, le salon a souhaité mettre l’accent sur « Le Libre au quotidien », le thème de cette nouvelle édition 2016.

Des conférences et activités sous trois volets

Trois volets seront abordés lors de l’événement : l’aspect technologique du logiciel libre, ses valeurs libres et engagées et les enjeux liés a la formation de la main d’oeuvre.

Vous en apprendrez plus sur l’état de l’économie numérique mondiale, l’état des communications par courriels en 2016 et des données ouvertes au Québec, les bénéfices ainsi que les risques reliés au libre et la révolution du blockchain. Vous retrouverez des conférenciers d’horizons différents, de l’Agence Spatiale Canadienne en passant par la Maison du logiciel libre ou encore le Centre de recherche en droit public pour n’en citer que quelques uns.

ow2con-2015-lemonldapng-20-overview-2-638

D’un point de vue technique, vous pourrez profiter des formations données sur LemonLDAP::NG par notre consultant en logiciel lire Clément Oudot, les architectures microservices avec DevOps, la livraison continue avec Jenkins, Docker, Ansible et Nexus et des conseils par rapport au déploiement de l’infonuagique privée au sein d’une grande organisation.

Vous découvrirez aussi comment le logiciel libre peut aider les communautés au travers du projet d’élaboration de la plate-forme de gestion du Santropol Roulant.

hg

Les logiciels libres vous permettent avant tout de reprendre la maîtrise de votre environnement informatique. Ils font de l’utilisation de standards ouverts les garants de l’interopérabilité des applications. Il existe un véritable intérêt pour les logiciels libres au Québec et dans le reste du monde voici pourquoi Savoir-faire Linux est fier commanditaire platine du S2LQ.

Liferay Montreal user group: Le premier meetup de la rentrée.

Le 18 août à Montréal s’est tenue la première instance du Liferay Montreal User Group depuis septembre 2013. Le meetup fut centré sur les nouveautés apportées par Liferay 7, principalement pour les développeurs.

Tour du mobilier

01-ui

Le premier facteur qui saute aux yeux, c’est la nouvelle interface graphique. Ce qui est important de comprendre, c’est que malgré un remaniement presque complet du UI, les fonctionnalités sont très similaires à la version 6.2 de Liferay. On remarque par ailleurs une expérience intégrée entre le panneau de contrôle et le site en soi. Bonne ou mauvaise chose? À vous de juger.

Nouvelle suite d’outils frontend

Suite au petit tour d’interface, le développement frontend a été abordé. Liferay 7 propose beaucoup de nouveautés de ce côté. Notamment une suite basée sur des outils tels que Yeoman, NPM et Gulp. Le développement frontend est maintenant isolé du backend. Auparavant, les développeurs faisaient appel au SDK ou au plugin Maven pour créer des thèmes. Maintenant, le flot de développement des fonctionnalités frontend ne dépend plus des fonctionnalités de Maven ou de Ant.

Générateur Yeoman

Yeoman est un outil en ligne de commande pour générer des projets. Il est analogue aux archétypes Maven.

Pour générer un thème, cette ligne suffit :

yo liferay-theme

Il est même possible de générer les Layout Templates avec la sous-commande « layout » :

yo liferay-theme:layout

Hot-deploy

Les thèmes peuvent être déployés automatiquement aussitôt qu’une ressource du thème est changée :

gulp watch

Usage par défaut de FreeMarker

Alors que les thèmes étaient typiquement développés à l’aide du moteur Velocity dans Liferay 6.2, les thèmes sont maintenant créés à l’aide du moteur FreeMarker par défaut dans Liferay 7.

Nouveautés et régressions

Staging: Gabarits de publication

Gabarit de publi

Liferay 7 propose un nouvel outil intéressant de publication : les gabarits de publication. Dans Liferay 6.2, chaque publication de site devait être paramétrée manuellement.

Maintenant, il est possible de configurer un « gabarit » de publication afin de ré-effectuer une publication avec des configurations sauvegardées. Moins de manipulations, moins d’erreurs.

Fonctionnalités disparues de la CE

Tel qu’annoncé par Liferay, certaines fonctionnalités ont été retirées. Le clustering et le support des bases de données propriétaires ont notamment été retirés de la version communautaire1. On note aussi le retrait du support de LCS et Audience Targeting 2.0 en version communautaire2.

2https://web.liferay.com/fr/web/bryan.cheung/blog/-/blogs/audience-targeting-2-0-and-lcs-will-not-be-compatible-with-liferay-portal-7-community

Développement backend avec OSGi

La base

OSGi a été au centre de ce meetup étant donné les ramifications.

Liferay 7 repose maintenant sur le cadriciel de services OSGi3. Ce cadriciel est notamment utilisé par l’IDE Eclipse. Sans entrer dans les détails de OSGi, ceci cause les différences suivantes :

  • Tous les modules sont maintenant des « bundles » au format JAR

  • Certains « hooks » sont maintenant remplacés par des « bundles » implémentant des services spécifiques

  • Les modules sont déployés dans le conteneur OSGi (en occurrence, Apache Felix4), pas dans le conteneur Web

Le fait d’utiliser OSGi introduit un nouveau concept lors du développement : Les dépendances dites « runtime ».

Dans un développement d’application Web typique, les dépendances sont spécifiées « compile time » à l’aide d’outils tels que Maven ou Ivy. La spécification des dépendances nous garantit qu’au moment de la compilation du programme, tous les éléments sont présents pour le compiler.

Cependant, ceci ne garantit pas que les composantes nécessaires au bon fonctionnement du programme seront présentes une fois le programme déployé. C’est là que OSGi entre en jeux : chaque module OSGi doit définir ses dépendances d’exécution. Par exemple, nous pouvons définir que « Portlet A » dépend de l’API « portal-kernel ». Si le conteneur OSGi détecte que « portal-kernel » est défectueux ou absent, « Portlet A » sera automatiquement mis hors service.

Voici deux diagrammes illustrant la différence :

Illustration 2: Développement avec OSGi

Comme on peut le voir dans les images précédentes, les modules Liferay 7 sont déployés dans un runtime OSGi, contrairement à un runtime classique EE. Les modules OSGi peuvent cependant être interconnectés au container Servlet via un « Extender » OSGi. Liferay fournit par ailleurs plusieurs « Extenders » par défaut afin de faciliter le développement d’applications Web.

Les annotations

Les portlets dans Liferay 7 peuvent maintenant être déclarés à l’aide d’annotations. Voici un exemple :

@Component(
immediate = true,
service = Portlet.class
property = {
// portlet.xml props here
}
)
public class MyPortlet extends MVCPortlet {
//…
}

Il faut noter que l’usage de l’annotation OSGi « @Component » n’est pas une manière standard JSR-286 de déclarer un portlet. Cependant, il permet au portlet d’être déclaré comme composante OSGi. De plus, aucun « portlet.xml » n’est nécessaire.

Outils de développement

Liferay propose de nouveaux outils pour le développement backend :

  • Liferay Workspace (basé sur Gradle)

  • Blade CLI (générateur de projets et exécuteur de tâches)

Le « liferay-maven-plugin » est maintenant discontinu5. Cependant, cela ne veut pas dire que développer avec Maven n’est plus possible. Simplement, le plugin Maven de Liferay n’est plus vraiment nécessaire pour effectuer la plupart des tâches. Il est possible de créer un projet Maven de toute pièce et de l’assembler en utilisant des plugins tels que :

  • maven-bundle-plugin (provenant du projet Apache Felix)

  • bnd-maven-plugin (Bndtools)

Par ailleurs, un exemple complet de projet développé avec Maven a été présenté et publié sur Github : https://github.com/njuneau/lr7-test-project .

Savoir-faire Linux, partenaire bronze de la LinuxCon en Amérique du Nord, du 22 au 24 août!

Savoir-faire Linux sera présent à titre de partenaire sponsor bronze de la LinuxCon qui se déroulera dès Lundi à Toronto. La conférence Linux fait partie des gros événements de l’année organisés par la Linux Fondation. Il n’existe tout simplement pas d’autre événement en Amérique du Nord lors duquel seront réunis sous un même toit, des développeurs, des sys admins, des architectes tout niveau confondu pour travailler ensemble à l’élargissement de la plate-forme Linux. 

Cette occasion est une belle opportunité pour Savoir-faire Linux, leader au Canada, de renforcer son implication auprès de la communauté, en plus de mettre de l’avant son nouveau partenariat avec la fondation Linux en matière de formation. En effet, l’entreprise est depuis quelques mois, le partenaire exclusif de la Fondation Linux en matière de cours et formations données aux experts du milieu.

Plusieurs activités sont prévues sur le stand de l’entreprise :

LinuxContainerNA

L‘un de nos développeurs du projet Ring, Alexandre Viau livrera des démonstrations sur Ring. Ring est un logiciel de communication universel et libre, respectant les libertés et la vie privée des utilisateurs. . En juin dernier, le projet a été officiellement accepté dans Debian, il présente des innovations majeures en R&D avec l’implémentation d’un blockchain.

Pour plus de renseignements sur le projet, consulter notre site web https://ring.cx/

Ring_VOIP_logo.svg

Savoir-faire Linux sera également présent avec un objectif de recrutement pour compléter ses équipes de sys admins, d’architectes et de développeur dans ses domaines respectifs que sont l’infrastructure .

Enfin, cet événement est l’occasion pour la communauté open-source de fêter le 25ème anniversaire de Linux, le plus grand projet en logiciel libre mené jusqu’à date et pour lequel nous sommes contributeurs.

Voici le lien pour consulter la liste des conférences données:

http://events.linuxfoundation.org/events/linuxcon-north-america/program/schedule

Savoir-faire Linux sera aussi présent au ContainerCon qui vient se greffer à la LinuxCon dans une optique plus large de perspectives en lien avec l’évolution de l’industrie. Au total, plus de 2000 participants sont attendus et plus de 100 conférences seront données parmi lesquelles celles des grands noms de l’industrie comme Linux Torvalds et Jim Whitehurst, le CEO de notre partenaire RedHat notamment.