Devenez un contributeur de WordPress, à petits pas de bébé !

Passionné du Web et du mouvement Libre, vous cherchez à apporter votre pierre à l’édifice WordPress ? Ce tutoriel est pour vous ! Les équipes de Savoir-faire Linux ont contribué au cœur de l’application et souhaite à son tour vous initier au développement de la plateforme de publication en ligne la plus populaire au monde.

Avant de commencer, sachez que la plupart des documents liés à cet article ne sont disponibles qu’en anglais malheureusement.

S’abonner
Première étape : Abonnez-vous  aux différentes plateformes utilisées par les contributeurs.

WordPress
Bien sûr, une incontournable, WordPress.org qui sert, entre autres, à documenter les procédures et à publier les informations liées au développement. Ce sera votre référence principale. Abonnez-vous et connectez-vous.

Une fois connecté, nous vous invitons à consulter la section dédiée au développement et à prendre connaissance des différentes équipes et de leur mission. C’est aussi l’occasion de vous abonner aux différents bulletins d’informations si vous souhaitez suivre de près un développement en particulier (marketing, modules, thèmes, documentations, etc.)

Slack
Les contributeurs discutent via la plateforme de communication collaborative Slack. Ils y tiennent leurs réunions, y diffusent les informations en primeur et vous aident à atteindre vos objectifs de contribution. Sur Slack, vous trouverez tous les développeurs influents de la communauté WordPress, c’est l’ endroit idéal pour leur poser vos questions !

Prenez soin de bien lire la documentation d’abonnement. La procédure peut parfois semer la confusion. Si vous rencontrez des difficultés, connectez-vous à votre compte WordPress.org, visitez la page d’abonnement et de nouvelles instructions apparaîtront.

Vous pourrez ensuite vous connecter à https://wordpress.slack.com/.

Trac
Dernière étape avant de contribuer ! Découvrez le gestionnaire de billet Trac. Chaque modification à WordPress y est documentée. Les développeurs principaux l’utilisent pour approuver et intégrer les modifications au cœur. Afin de garantir un développement efficace, précis et coordonné, son utilisation est obligatoire.

Développer: Les bonnes pratiques
C’est ici que le plaisir débute ! Avant de rédiger du code, vous devrez intégrer les bonnes pratiques et les standards de développement. Certains documents vous seront plus utiles que d’autres. Nous vous suggérons de vous concentrer sur ces sections : Core Contributor Handbook, Best Practices et Writing Patches.

Pour les développeurs PHP, ces documents sont les plus pertinents : PHP Coding Standards et Core APIs.

L’environnement
La majorité des développeurs utilisent Varying Vagrant Vagrants (VVV), qui fonctionne sous tous les systèmes d’exploitation. L’outil est spécifiquement paramétré pour le développement de l’application, incluant la création de thèmes et de modules.

L’installation peut être complexe, surtout si vous installez les modules optionnels de Vagrant. Sous Linux, assurez-vous d’avoir les librairies « build-essential » et « libc6-dev » avant de débuter.

Bien sûr, vous pouvez travailler avec d’autres outils que VVV. Si c’est le cas, n’oubliez pas de rapporter vos développements sur le dépôt de code du cœur de WordPress pour suivre les tests et les avancements de vos contributions !

Voici un exemple d'installation d'un environnement de développement utilisant VagrantPress et Git déployé avec Ubuntu.

git clone https://github.com/vagrantpress/vagrantpress.git
cd vagrantpress
vagrant up
rm -fr tests
git clone git://develop.git.wordpress.org/ tests
vagrant provision

SVN et Git
Vous avez sûrement remarqué que le dépôt de code utilise SVN. Si vous désirez contribuer au cœur, nous vous recommandons vivement son usage. Mais pas d’obligation, il est aussi possible de passer par Git.

Vous trouverez les documents dont vous aurez besoin pour utiliser ces deux systèmes de gestion de versions dans les librairies suivantes : How to Use Subversion for developers, plugin, codex  pour SVN et Using Git pour le second.

CSS et Javascript
WordPress compresse certaines ressources. Pour vous permettre de travailler, vous devrez désactiver cette fonction dans le   » wp-config.php « . Ajoutez-y  » define(‘SCRIPT_DEBUG’, true); « .

Validateur de code
Les standards de code WordPress sont fort probablement différents de ceux auxquels vous êtes habitué. Un vérificateur de format de code peut apporter une grande aide. Utilisez PHP_CodeSniffer avec le fichier de paramétrage de normes WordPress.

Vous pouvez aussi lire les guides de style WordPress pour connaître les instructions d’installation détaillées.

Contribuer en effectuant des tests
Saviez-vous que vous n’êtes pas obligé d’être développeur aguerri pour contribuer à WordPress ?

Par exemple, effectuer des tests est une bonne manière de participer au développement tout en apprenant. Trac liste les corrections à tester. Si vous débutez, travaillez d’abord sur des corrections non urgentes.

Réaliser de grands rêves avec de petits pas de bébé

Oui, contribuer demande un premier grand investissement : Lire, paramétrer, configurer, télécharger…  Mais une fois cette étape passée et quelques premières interventions, vous serez officiellement un contributeur de logiciel libre ! Maintenant, profitez de cette opportunité pour faire vos premiers pas de bébé, et de réaliser votre grand rêve… de devenir un développeur de logiciel libre!

Savoir-faire Linux reçoit l’attestation de performance au programme ICI ON RECYCLE!

Montréal, le 27 juin 2017 – Savoir-faire Linux s’est vu décerner la plus haute distinction au programme ICI ON RECYCLE!, soit l’Attestation de performance de niveau 3. Il s’agit d’une reconnaissance officielle du gouvernement du Québec, instaurée par RECYC-QUÉBEC afin de souligner les efforts remarquables des industries, des commerces et des institutions (ICI) qui ont implanté, dans leur établissement, des mesures permettant la gestion responsable de leurs matières résiduelles.

L’Attestation de performance ICI ON RECYCLE! de niveau 3 est remise aux organisations qui atteignent des standards élevés conformément aux objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles 1998-2008. Rappelons que le programme ICI ON RECYCLE! comporte trois niveaux de reconnaissance : le Niveau 1 – Engagement, le Niveau 2 – Mise en œuvre et le Niveau 3 – Performance. Ce dernier, obtenu par Savoir-faire Linux, vise à reconnaître les efforts des établissements qui atteignent un taux élevé de mise en valeur de leurs matières résiduelles, en plus d’avoir réalisé des activités d’information et de sensibilisation auprès de leurs employés et d’avoir mis en place des mesures de réduction à la source et de réemploi.

Tête première dans les poubelles

Cette reconnaissance fait directement suite à l’activité de caractérisation Tête première dans les poubelles, organisée plus tôt dans l’année par le Comité environnemental de l’entreprise et ses employés bénévoles.

L’activité avait permis de démontrer que les taux de mise en valeur obtenus pour chaque type de matières caractérisées entraînaient une performance globale de 71,6%, un résultat honorable qui soulignait toutefois quelques points à améliorer, notamment sur la revalorisation des déchets et des matières putrescibles.

Un engagement inscrit dans l’ADN de Savoir-faire Linux

Pour Savoir-faire Linux, l’obtention de cette distinction est un élément de fierté confirmant son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Savoir-faire Linux s’investit depuis 2011 dans une démarche de développement durable qui s’inscrit parfaitement dans son ADN. Elle promeut des pratiques responsables, à travers une politique environnementale qui vise à internaliser les problématiques environnementales dans sa conception/production, économiser au maximum les ressources naturelles et minimiser ses impacts sur les écosystèmes. Par ailleurs, l’entreprise, qui développe et implante des logiciels libres, mise depuis sa création sur la coopération et la mutualisation des connaissances pour favoriser, dans une économie digitale en plein boum, un partage et une réutilisation des biens. Une fibre écoresponsable qui fait donc directement écho à sa mission et à sa vision d’un avenir durable et solidaire.

Notre expertise et la puissance des technologies open source dans Azure

Logos Microsoft + Savoir-faire Linux  

 

 

 

Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie d’une vidéo promotionnelle produite par Microsoft eux-même ! Fruit d’une collaboration autour de la plateforme Azure, cette vidéo souligne la pertinence et l’essor des technologies open source dans l’environnement infonuagique Azure de Microsoft ainsi que notre capacité d’innovation en combinant technologies open source et solutions infonuagiques hybrides.

Premier  «partenaire Microsoft Open Source» au Canada

Savoir-faire Linux est, depuis 2015, le premier  «partenaire Microsoft Open Source» au Canada. Ce partenariat rappelle notre force : la conception et l’intégration de technologies libres et open source dans des écosystèmes complexes ou hybrides, comme la plateforme Azure. Nous aidons nos clients grâce à l’innovation des technologies ouvertes et à des alliances stratégiques pour maximiser la puissance des systèmes d’information complexes ou hétérogènes et créer des environnements spécifiques pour nos clients.

Pour Microsoft, l’open source fait désormais partie intégrante de l’approche quotidienne de l’innovation cloud. En tant qu’expert et chef de file de l’industrie du logiciel libre et  des technologies open source au Canada, Savoir-faire Linux se devait d’offrir des moyens d’améliorer l’expérience des utilisateurs et des développeurs en ajoutant à son éventail de solutions, la plateforme Azure, désormais compatible avec de nombreuses technologies open source.

Apprenez-en plus sur notre expertise et notre offre de services

 

 

Savoir-faire Linux forge un partenariat stratégique avec Technologic Systems

                   

Le 16 mai 2017 – Savoir-faire Linux, chef de file canadien des technologies open source et des logiciels libres et Technologic Systems, une compagnie américaine de solutions embarquées, sont heureux d’annoncer la conclusion d’un accord de partenariat d’un an visant à offrir soutien mutuel des activités technologiques et Marketing. Cette initiative aura pour but d’optimiser l’offre des deux entreprises en conjuguant l’expertise Linux et open source de Savoir-faire Linux et les composants électroniques haute gamme de Technologic Systems.

Les deux sociétés collaborent depuis de nombreuses années pour offrir à leurs clients des processus intégrés et optimisés à tous les niveaux de la chaîne de valeur du produit. Dans une ère digitale hautement concurrentielle, les deux partenaires considèrent capitale la synergie entre les solutions matérielles et logicielles et placent au cœur de leur processus les besoins du client et l’expérience utilisateurs.  Cette nouvelle alliance visera donc à renforcer leur collaboration pour offrir des solutions uniques, dépassant les normes de l’industrie.

Système embarqué TS-7990 de Technologic Systems complet avec écran tactile capacitif

Rappelons que depuis 33 ans, Technologic Systems (Arizona, États-Unis) crée du matériel électronique et informatique afin de répondre à une large gamme de besoins industriels. Technologic Systems possède des centaines de produits commercialisés et la possibilité de modifier des solutions existantes ou de concevoir des ordinateurs embarqués entièrement personnalisés pour s’adapter aux besoins des clients. Un large éventail d’outils libres et open source viennent consolider la mission de Technologic Systems pour offrir des solutions orientées client. 

Notre équipe d’ingénierie de produits construit un système d’interphone tactile: « Quick-Phone »

Pour garantir une excellente qualité dans l’offre logicielle, Technologic Systems s’est appuyé sur la forte expertise de Savoir-faire Linux (Montréal, Canada). Depuis près de deux décennies, Savoir-faire Linux crée et partage ses connaissances du logiciel libre et du langage open source par le biais de services de conseil, de conception, d’architecture et d’intégration à travers ses 4 bureaux en Amérique du Nord et en Europe. L’entreprise québécoise s’est bâtie un écosystème technologique unique pour répondre aux enjeux de transformation digitale des entreprises. Parmi ses partenaires, on compte la Fondation Linux, Red Hat, Liferay, Odoo, pour n’en nommer que quelques-uns. Elle est donc en mesure de garantir la stabilité et la performance de logiciels libres à un niveau inégalé par ses concurrents. Robert Miller, fondateur de Technologic Systems, ajoute :

 » Puisque nous fournissons du matériel embarqué pour de multiples industries, il était presque impossible de fournir un service applicatif à tous nos clients. Savoir-faire Linux est pour nous un partenaire fantastique, car ils se sont bien adaptés pour gérer une variété de projets sur une multitude de plateformes. Savoir-faire Linux comprend parfaitement le client et donne vie à sa vision en tirant le meilleur parti de notre matériel. C’est une équipe engagée et professionnelle. Nous les recommandons sans condition, en sachant que nos clients seront entre de bonnes mains. » Robert Miller, fondateur de Technologic Systems.

Les deux sociétés forment ainsi un excellent partenariat qui profite à leurs utilisateurs finaux grâce à l’accès à un ensemble de solutions logicielles et matérielles de très bonne facture,  performant et fiable. Ce partenariat devrait croître et mûrir au sein des équipes R&D et élargir la portée des marchés canadiens et américains.

À propos de Technologic Systems
Depuis 33 ans Technologic Systems propose une grande variété d’ordinateurs simples, d’ordinateurs sur modules, de PC tactiles, de PC / 104 et d’autres périphériques, ainsi que des contrôleurs industriels qui répondent à la plupart des exigences de projets intégrés. Ils proposent des configurations personnalisées et des services de conception très soignée et spécifique, avec une expertise pour les architectures ARM et X86 et la personnalisation de FPGA.

Voyager en Birmanie pour enseigner Linux embarqué: un souvenir inoubliable

Savoir-faire Linux a envoyé l’un de ses experts en Birmanie pour une formation Linux auprès d’une jeune compagnie spécialisée dans l’équipement industriel. Découvrez le témoignage de Julien Grossholtz à la découverte de ce pays à la fois énigmatique et pittoresque.

Une vue aérienne du Myanmar capturée via Google Maps

Je suis allé en Birmanie pour donner une formation dans ma spécialité : Linux Embarqué au sein de la compagnie Amber Star Trading. Amber Star Trading est localisée dans la petite ville de Pyin Oo Lwin, dans la région de Mandalay, au centre du pays.

À mon arrivée, j’ai visité la ville et ses alentours. Pyin Oo Lwin a été fondée par les Britanniques pendant la colonisation et on y trouve de belles maisons d’époque. L’écrivain George Orwell y a vécu pendant les années 1920. Le jardin botanique de la ville est absolument magnifique avec son lac, ses arbres tortueux, ses bambous géants, ses fleurs, ses orchidées offrant un paysage bucolique saisissant. C’était aussi un endroit idéal pour y observer la population locale : on y croise des familles en tenues traditionnelles, des enfants et de nombreux moines.

Les jardins botaniques nationaux de Kandawgyi
Les jardins botaniques nationaux de Kandawgyi

Passé les premières journées de découverte, j’ai commencé la formation. Ma mission était de former sept ingénieurs aux systèmes embarqués fonctionnant sous Linux. Nous avons abordé de nombreux thèmes : la cross-compilation, le développement d’applications, les interactions avec le hardware, buildroot, etc. Nous avons réalisé de nombreux exercices pratiques avec une carte de notre partenaire, Technologic-System, la TS-7680.

Une carte de Technologic-System: la TS-7680

Nous avons communiqué en anglais, ça n’a pas toujours été simple, mais nous avons réussi à nous comprendre avec de nombreux dessins au tableau. Mes élèves avaient des profils variés. Certains d’entre eux avaient déjà une bonne connaissance de Linux sur PC et les autres étaient spécialisés en hardware. J’ai donc adapté mon cours, mes explications et mes exercices aux besoins de chacun.

Julien Grossholtz, consultant en logiciels libres chez Savoir-faire Linux, pendant les sessions de formation

Le bilan de la formation fut très positif. Les élèves et l’entreprise attendent maintenant leurs objectifs et sont prêts à utiliser Linux pour leurs projets de  systèmes embarqués ! Pour ma part je suis fier d’avoir partagé mes connaissances, en particulier dans un pays qui évolue et qui s’ouvre petit à petit sur le monde.