Comment configurer Liferay pour le Canada

* NB: ce billet a été publié à l’origine sur mon blog de membre de la communauté Liferay

Nativement, Liferay supporte de nombreuses langues dont le français et l’anglais, les deux langues officielles du Canada. Cependant, la version francophone incluse est fr_FR (français de France) et en_US (anglais des États). Dans la plupart des cas, cela ne posera pas de problème puisque cela concerne surtout les administrateurs qui utilisent l’interface de gestion des contenus. Mais, certaines organisations sont plus pointilleuses sur des éléments linguistiques (courriel plutôt que email, télécopieur plutôt que fax, etc.) et sur les détails visuels (fr_CA plutôt que fr_FR, drapeau canadien plutôt que français).

C’est la raison pour laquelle je travaille, avec l’aide de Liferay, à faciliter une installation et configuration 100 % canadienne. Vous verrez dans les quelques instructions qui suivent qu’il est extrêmement simple d’activer les langues fr_CA (français Canadien) et en_CA (anglais Canadien).

1) Activer les langues fr_CA et en_CA

Il s’agit d’ajouter quelques configurations dans portal-ext.properties et system-ext.properties. Pour rappel, ces deux fichiers doivent être situés à la racine d’une installation (liferay-portal…) ou dans le classpath.

system-ext.properties
user.country=CA
user.language=fr
user.timezone=America/Montreal
portal-ext.properties
company.default.locale=fr_CA
company.default.time.zone=America/Montreal
locales=en_CA,fr_CA

2) Installer le hook des traductions

Les configurations de la section précédente ont pour effet d’activer et restreindre les langues au français et l’anglais du Canada. Cependant, aucune traduction spécifique n’est incluse dans Liferay par défaut. Le portail basculera donc automatiquement sur les traductions françaises et anglaises de base. Liferay ne disposant pas non plus du drapeau canadien, l’affichage sera parfois distordu (voir les captures d’écran ci-dessous).

  • Téléchargez ce hook (version 6.1 GA2)
  • Installez-le en le déposant dans le répertoire de scrutation /deploy

Le hook inclut les dernières traductions francophones canadiennes ainsi que le drapeau canadien.

3) Ajouter les langues dans le fichier web.xml de Liferay

Afin de rendre le portlet Langues fonctionnel avec les nouvelles langues, vous devrez effectuer un dernier changement dans le fichier web.xml (ROOT/WEB-INF/web.xml typiquement dans TOMCAT_HOME/webapps).

<servlet-mapping>
   <servlet-name>I18n Servlet</servlet-name>
   <url-pattern>/fr_CA/*</url-pattern>
</servlet-mapping>
<servlet-mapping>
   <servlet-name>I18n Servlet</servlet-name>
   <url-pattern>/en_CA/*</url-pattern>
</servlet-mapping>

Exemples de résultats :

Avant :
Modification de texte / Avant

Après :
Modification de texte / Après

Avant :
Drapeau canadien / Avant

Après :
Drapeau canadien / Après

Savoir-faire Linux s’engage pour la formation continue et l’intégration des professionnels formés à l’étranger

Remise des certificats Investissement-Compétences
Remise des certificats d’engagement d’Investissement-compétences (14 décembre 2012). Photo: Gunther Gamper

Montréal, le 3 janvier 2013 – Fin 2012, chez Savoir-faire Linux, on dénombrait très exactement 20 nationalités différentes. Dans un contexte où les compétences informatiques se font rares, la diversité culturelle n’a jamais été perçue comme un handicap mais, au contraire, comme un atout qu’il faut simplement gérer au quotidien. La solution réside dans l’ouverture d’esprit, l’intégration rapide et la formation continue.

Ces clés sont justement celles que l’organisme TechnoCompétences cherche à stimuler à travers le programme IntégraTIon Montréal auquel 43 entreprises de la région métropolitaine – dont Savoir-faire Linux – ont participé jusqu’ici. Il s’agit de subventionner et d’accompagner la formation et l’intégration des « professionnels formés à l’étranger » (PFÉ) dans l’industrie québécoise des technologies de l’information et des communications (TIC).

Le 14 décembre dernier, Christophe Villemer, vice-président exécutif, et deux responsables des ressources humaines de Savoir-faire Linux participaient à la présentation du bilan de la première phase du programme. « Dans toutes les réunions préparatoires et les ateliers de travail qu’on a eu avec TechnoCompétences, explique-t-il, on s’est rendu compte qu’on était très innovateurs dans notre capacité à intégrer la diversité et à la gérer au quotidien, qu’elle soit culturelle ou linguistique. On a donc apporté cette expérience au programme, bénéficiant en retour de subventions investies dans la formation de six nouveaux employés. »

Nicolaï Climciuc, développeur et consultant en logiciel libre chez Savoir-faire Linux, a beaucoup apprécié cette aide qui a grandement facilité son insertion professionnelle : « Grâce à TECHNOCompétences, dit-il, j’ai trouvé un travail en moins d’une semaine. Et la formation que j’ai suivie dès mon entrée en poste m’a permis de m’intégrer rapidement dans mon équipe de travail. »

Christophe Villemer confirme que le défi réside moins dans la formation que dans l’intégration : « On s’est rendu compte que les formations en informatique données à l’étranger sont aussi bonnes, voire parfois meilleures que chez nous. Pour nous, il s’agit donc moins de doter la personne d’un diplôme canadien que de lui donner une formation spécifique afin de l’intégrer plus rapidement dans nos processus de travail, avec nos outils et nos méthodologies. » Ainsi, les PFÉ engagés chez Savoir-faire Linux sous l’égide du programme ont reçu des formations de mise à niveau en Python ou à la technologie Liferay, par exemple, ou encore aux méthodologies agiles, gage d’intégration rapide dans nos équipes de développement.

Mais l’aventure ne se limite pas à l’embauche de professionnels issus de l’immigration. Lors de la cérémonie du 14 décembre, Savoir-faire Linux recevait également le certificat d’engagement d’Investissement-compétences, une déclaration inscrivant formellement les bienfaits de la formation continue au cœur des valeurs de l’entreprise et l’engageant à œuvrer dans ce sens.

« Le président de la Commission des Partenaires du Marché du Travail (CPMT), Jean-Luc Trahan, voit cet engagement comme une une sorte de label qualité pour la valorisation des ressources humaines au Québec, analyse Christophe Villemer. Nous sommes déjà certifiés ISO-9001 et ISO-14001, et puisque l’on croit à la formation continue de nos personnes, puisque l’on œuvre dans un domaine où il faut constamment évoluer, nous adhérons sans réserve à ce projet. »

Pistes complémentaires

 

Notre engagement

  • Reconnaître que les compétences, l’expérience et le savoir des personnes sont au cœur du succès de l’entreprise.
  • Favoriser le développement et la reconnaissance des compétences de toutes les catégories de personnel.
  • Reconnaître que la formation de base constitue un déterminant à la qualité de vie des individus.
  • Favoriser la concertation entre l’employeur et les travailleuses et travailleurs ou les personnes qui les représentent afin de concevoir un mécanisme d’identification des besoins de formation.
  • Favoriser l’investissement dans la formation afin de développer le capital humain et d’accroître la productivité de l’entreprise.
  • Donner à la formation une grande importance, tout en tenant compte des impératifs des opérat
  • ions.
  • Privilégier les modes d’apprentissage en milieu de travail, afin de favoriser une plus grande participation.

Jean-Luc Trahan et Christophe Villemer. Photo : Gunther Gamper
Jean-Luc Trahan (CPMT) et Christophe Villemer (Savoir-faire Linux). Photo: Gunther Gamper

Comment écrire un module OpenERP en Python #MP33

Le mois dernier, João Alfredo Gama Batista, développeur Python chez Savoir-faire Linux, était invité par la communauté Montréal Python à donner une démonstration pas à pas des procédures et des fichiers impliqués dans le développement d’un module OpenERP.

Liens utiles

Présentation de OpenERP v7.0 au OpenERP Montréal Meetup

Pierre Lamarche, consultant fonctionnel OpenERP chez Savoir-faire Linux, présentait hier soir, en avant-première, les nouveautés de la nouvelle version du gestionnaire de ressources d’entreprise OpenERP, dont la sortie est prévue le 21 décembre prochain.

Cet enregistrement vidéo a été réalisé lors de la rencontre mensuelle OpenERP Montréal Meetup.

  • Visionnez et partagez cette vidéo sur Youtube
  • Sprint Québec : un nouveau site d’événement sportif réalisé par SFL|L3i

    La vidéo est sous-titrée en français ➚  cc 

    Le site web de Sprint Québec était achalandé, en fin de semaine, alors que le Coupe du monde de ski de fond battait son plein, en pleine ville, sur la Colline parlementaire de la Vieille Capitale!

    Site de Sprint QuébecDans cette petite vidéo, Anick Tardif, chef de projet web et directrice du bureau de Québec de Savoir-faire Linux depuis avril dernier, nous parle de ce nouveau projet réalisé pour l’agence de gestion d’évènements Gestev, avec qui elle collabore depuis des années. Le site est construit en Plone et ses contenus sont gérés en temps réel par l’équipe web de Gestev, y compris la version mobile, grâce à des interfaces souples et intuitives.